Tout ce qu’il faut savoir sur le projet Marina de Bizerte

Avec près de 7 millions de touristes par an, la Tunisie a fait du secteur du tourisme un choix stratégique dans sa politique de développement.

Considérée comme une destination de masse, la Tunisie a essayé, depuis quelques années, d’instaurer une industrie touristique développée basée sur des produits à valeur ajoutée comme le tourisme de plaisance.

A posté une image

Pour y parvenir, l’investissement dans les infrastructures de base était nécessaire. L’encouragement du secteur privé à travers la concession s’est avéré payant.

En effet, pour valoriser un littoral de 1300 kilomètres limité au tourisme balnéaire, l’Etat a décidé d’améliorer l’infrastructure portuaire de plaisance afin de drainer une clientèle haut de gamme.

Sur un total de 270 mille bateaux de plaisance qui sillonnent les mers chaque année, notre pays n’en accueille que 2500 en moyenne !

Pour augmenter le nombre d’anneaux et drainer davantage de plaisanciers, une équipe de choc chapeautée par M. Bechir Mejdoub n’a pas hésité à relever le défi de réhabiliter le port de plaisance de Bizerte grâce à une concession de 50 ans accordée par le Gouvernement.

Détenu par des capitaux tunisiens à hauteur de 75% outre une participation du groupe belge CFE à raison de 25%, ce projet baptisé «Marina Bizerte», propulsera Bizerte au rang de pôle touristique au même titre que Hammamet et Sousse.

D’un coût avoisinant les 170 Millions de dinars, les promoteurs de la société Bizerte Cap 3000 prévoient trois composantes principales à savoir le port de plaisance, la résidence et la croisette (commerces, restos, cafés,galeries… etc.).

Avec un plan d’eau de 36 hectares et 800 anneaux, le port de plaisance de Bizerte sera en passe de devenir, non seulement, le plus grand port de plaisance en Tunisie mais aussi le fer de lance de la Méditerranée.

Bien que l’ouverture du port ne soit pas pour demain (prévue pour juin 2011), la Marina de Bizerte, en chantier depuis mai 2009 intéresse déjà des noms prestigieux. En effet, FOUNTAINE PAJOT, l’un des leaders mondiaux de la fabrication de catamarans de croisière, vient de sceller un contrat de partenariat avec Marina Bizerte consistant à mettre à la disposition de ce client un ponton entier.

Pour valoriser ce futur pôle de plaisance et de Yachting, les investisseurs ont prévu un cadre de vie idyllique pour une clientèle prestigieuse venue en bateaux et en méga Yachts.
A cet effet, une croisette qui s’étend sur une surface de 6 hectares, dont le début des travaux débutera à partir du deuxième semestre 2010, sera animée par des commerces, restaurants cafés, etc.

Enfin, le projet disposera également d’une composante immobilière, front de Mer et Marina, qui comprendra 275 appartements de très haut standing allant de 80 à 700 m2. Mars 2010 est la date prévue pour le début des travaux de construction de l’immeuble qui sera livré pendant l’été 2012. Concernant le volet tarification, vu l’importance de la demande et l’imminence du début des travaux, le Management de Marina Bizerte vient de décider de revoir à la hausse les prix au mètre carré passant de 2.500 à 2.650 dinars/m².

Bref, à mi-chemin entre la Sardaigne et Hammamet, la Marina de Bizerte est un projet qui aura non seulement un impact local (à travers la création d’emploi) mais aussi national (diversification du produit touristique) voire même régional, puisque ce dernier est en phase de révolutionner le yachting de la méditerranée.

espacemanager

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Le Bushidô et notre époque.

Salut à tous.

Connaissez-vous le bushidô, le code du guerrier, la voie des samouraïs, dont la traduction littérale est « la détermination de mourir »?

Eh bien, voici ce qui devrait vous éclairer un petit peu là dessus :

Voici un aperçu de la loi du Bushidô telle qu’elle est exprimée vers la fin du XVIIème siècle:

 » Le vrai courage consiste à vivre quand il est juste de vivre, à mourir quand il est juste de mourir « 
 » Manger avec modération, éviter la volupté « 
 » Un Samouraï se conduira en fils et en sujet fidèle. Il ne quittera pas son souverain, quand bien même le nombre de ses sujets passerait de cent à dix, de dix à un « 
 » En temps de guerre, le témoignage de sa loyauté consistera à se porter s’il le faut au-devant des flèches ennemies sans faire cas de sa vie « 
« …s’il perd le combat et s’il est obligé de livrer sa tête (…) il mourra en souriant, sans aucune vile allure « 

« Bushido signifie la volonté déterminée de mourir. Quand tu te retrouveras au carrefour des voies et que tu devras choisir la route, n’hésite pas : choisis la voie de la mort. Ne pose pour cela aucune raison particulière et que ton esprit soit ferme et prêt. Quelqu’un pourra dire que si tu meurs sans avoir atteint aucun objectif, ta mort n’aura pas de sens : ce sera comme la mort d’un chien. Mais quand tu te trouves au carrefour, tu ne dois pas penser à atteindre un objectif : ce n’est pas le moment de faire des plans. Tous préfèrent la vie à la mort et si nous nous raisonnons ou si nous faisons des projets nous choisirons la route de la vie. Mais si tu manques le but et si tu restes en vie, en réalité tu seras un couard. Ceci est une considération importante. Si tu meurs sans atteindre un objectif, ta mort pourra être la mort d’un chien, la mort de la folie, mais il n’y aura aucune tache sur ton honneur. Dans le Bushido, l’honneur vient en premier. Par conséquent, que l’idée de la mort soit imprimée dans ton esprit chaque matin et chaque soir. Quand ta détermination de mourir en quelque moment que ce soit aura trouvé une demeure stable dans ton âme, tu auras atteint le sommet de l’instruction du bushido. « 

Dans son oeuvre « Hagakure » (« Ce qui est caché derrière les feuilles. »), écrite en 1716, Yamamoto décrit le Bushidô comme suit :

« J’ai réalisé que le Bushidô signifiait la mort. Lorsqu’on est contraint de choisir entre la vie et la mort, ce qui importe c’est de choisir sans hésitation, sans peser le pour et le contre par d’infinies cogitations. Il faut savoir décider simplement et…agir.

L’idée selon laquelle il est absurde de mourir sans avoir atteint les objectifs que l’on se proposait est méprisable et frivole. Que nous préférions tous la vie à la mort est un fait indéniable, c’est pourquoi il se trouve tant de gens pour prétendre que c’est ce que nous préférons le plus qui est juste. En fait, celui qui ne peut vivre en assistant à l’échec de ses ambitions est un pleutre. Il est vain de penser que l’on ne saurait mourir en laissant des objectifs non réalisés. C’est faux, il n’y a là aucune honte. C’est là, et là seulement, que passe la véritable voie du Bushidô. Si le Samouraï pratique l’introspection et l’autocritique à tout instant, et s’il est en outre disposé à laisser sa vie où et quand il le faut, il sera parfait dans tous les arts martiaux, et mènera une vie pure comme le diamant. »

source: http://www.asukado.net/home/bushido.html

A la lecture de cette petite description du Bushidô, pensez-vous qu’il est applicable à notre époque?

Si oui, à quel niveau et de quelle façon?

Si non, pourquoi?

A posté une image

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Décoration d’intérieur

Salut à tous, voilà je viens de déménager il y a quelques jours, et je voulais changer mes anciens meubles vu qu’ils ne servent plus à grand chose dans ma nouvelle maison. Quelqu’un pourrait me conseiller une adresse où je peux avoir de jolis meubles (de salon et salle à manger spécialement) modernes ? J’aimerais que ce soit classe et sobre côté design…

Merci beaucoup 8)

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie