ou est l’artiste en nous ?

hier soir , j ai vu ces 3 mecs (sur la photos) , qui jouaient une musique comme aux pays du grand condor ..

je suis tombée sous le charme de leur musique , je me suis arrêtée un peu avec une grande envie de m’envoler comme un oiseau..

je me suis demandée , que serait la vie sans mélodie et que serions nous sans art en général.

est ce l’art juste une énergie (inutile) qui doit sortir sous les différentes formes que nous connaissons ( theatre , musique , poeme , peinture …)

sommes nous tous artistes ? ou c est une faculté supplémentaire réservée à une catégorie précise d individus.

sommes nous tous des artistes , sans nous rendre compte ? ayant quelque part un talent qu’on ignore ?

comment creuser en soi , pour découvrir un talent et le développer ..

est ce tard de devenir artiste ? ou c est ou bien tu l es ou bien tu l es pas ? :pardon:

bonne soiree .

A posté une image

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

La Twingo est la voiture la plus volée en France

La Twingo est la voiture la plus volée en France suivie par la Smart Fortwo et l’Audi Q7 qui prennent les deux autres places sur le podium des 50 voitures les plus volées en France en 2009, selon le magazine Auto Plus.

Près des deux tiers des voitures les plus volées en France sont des petits et moyens gabarits de plus de cinq ans

La Twingo 1 est peu résistante à l’effraction et une « une excellente banque de pièces détachées« 

La Smart Fortwo est un modèle moins répandu et dont les pièces se revendent au prix fort.

Ces petites voitures sont rejointes sur la troisième marche du podium par un 4X4 de luxe, l’Audi Q7.

Cette berline, selon Auto Plus, est « très convoitée à l’étranger, notamment en Afrique et dans les pays d’Est. Elle peut servir par ailleurs, en raison de son poids et de sa puissance, de voiture-bélier lors d’un casse de bijouterie ou de distributeurs automatiques de billets« .

La Ford Fiesta , la Peugeot 306, la Renault Mégane 2, la Renault Espace 4 , la Peugeot 206 et 206+ suivent dans ce classement.

Source TF1

A posté une image

A posté une image

A posté une image

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Une Tunisienne lauréate du «Meilleur guide du tourisme culinaire» en France

Historienne, journaliste et professeur universitaire, Monique Zetlaoui est l’auteure d’un ouvrage constituant un carnet de voyage dans l’univers des légumes et des fruits: « Exquis promeneurs entre levant et ponant ». vient de remporter le prix « le meilleur guide du tourisme culinaire en France », faisant partie du prix international « Gourmand awards 2009 ».

Suite infoTunisie

A posté une image

Alliant érudition et émotion, cet ouvrage traite par ordre alphabétique d’une vingtaine de fruits et de légumes, de l’abricot au sésame, en passant par la figue et la laitue, le coing et l’olive. Des produits peu connus en France mais dont raffolent d’autres peuples au Proche-Orient et au Maghreb, comme le gombo ou la corète, sont célébrés pour la première fois avec autant de précision historique, qualité que l’on retrouve dans l’éloge rendu au café ou à la canne à sucre. Fidèle à son pays natal, la Tunisie, méditerranéenne de coeur et de raison, convaincue que l’Histoire tout entière est faite de brassage de populations et de métissage de cultures, l’auteure nous montre comment tous ces produits, présentés comme des personnages vivants, se sont déplacés d’un pays à l’autre, où et quand ils ont été acclimatés, la place qu’ils ont dès lors occupée dans l’alimentation, mais aussi dans l’imaginaire des hommes. Plusieurs recettes illustrent le propos, puisées soit dans les anciens livres de cuisine, notamment du monde arabe médiéval, soit dans le répertoire culinaire d’aujourd’hui, au nord et au sud de la Méditerranée.

Biographie de l’auteur

Historienne et journaliste, Monique Zetlaoui est née à Tunis. Après une scolarité chez les soeurs de Notre-Dame-de-Sion et au Lycée français, elle s’installe à Paris où elle poursuit des études de lettres classiques et d’histoire à la Sorbonne. Diplômée aussi de l’Institut national des langues et civilisations orientales (section Inde), elle publie chez Imago, en 2000, un ouvrage exhaustif sur les minorités juives de l’Inde : Shalom India. En 2003 paraît chez le même éditeur Ainsi vont les enfants de Zarathoustra, livre consacré aux zoroastriens d’Iran et aux parsis de l’Inde. Elle collabore à plusieurs magazines, dont Qantara, Religions et histoire et Culture Sud.

Source Amazon

A posté une image

Source image Harissa.com

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Un service militaire en dehors des casernes

Devant la répulsion des jeunes envers le service militaire, le gouvernement semble changer son fusil d’épaule, du moins à l’endroit de certains. La réforme qui se prépare suggère à certains jeunes en âge d’être enrôlés d’accomplir le devoir national, loin de l’austérité des casernes, en l’occurrence, dans un ministère ou une institution publique, moyennant un rétribution mensuelle.

Dans son édition du lundi 25 janvier 2010, le journal al-Ousbouï dévoile quelques détails de l’amendement attendu de la loi du 14 janvier 2004 qui instituera une nouvelle formule pour l’accomplissement du service militaire. Il s’agira de donner la possibilité, notamment, aux diplômés de l’enseignement supérieur, issus de différentes spécialités, ainsi qu’aux jeunes détenteurs de certificats d’aptitudes techniques et professionnelles, d’être affectés dans différents ministères et institutions publiques pendant une période d’une année au moins, au cours de laquelle le conscrit-fonctionnaire obtient un salaire mensuel variable, selon sa spécialité et son poste. Ce travail fait office d’un service militaire sanctionné d’un certificat l’attestant.

A l’instar du SIVP (stage d’initiation à la vie professionnelle) pour le secteur privé, cette nouvelle disposition permettra aux organismes publics qui n’en ont pas jusque-là la possibilité, de préparer les jeunes à la vie professionnelle, tout en tirant profit des avantages qui en découlent. Avec ce nouvel amendement, le secteur public sera en mesure de répondre à ses besoins ponctuels en ressources humaines, en dehors du cadre des concours publics, et ce pendant une période déterminée en fonction de conditions déterminées. La période peut aller au-delà d’une année, pour atteindre deux, trois ans et même plus.

Cette disposition s’applique aux diplômés des facultés de médecine. Il sera ainsi du devoir de chaque médecin d’exercer pendant une année au moins dans les régions intérieures, condition sine qua non pour décrocher l’attestation d’accomplissement du service militaire.

A rappeler que la capacité d’accueil des casernes militaires est de 30.000 soldats. Et que chaque année, l’Etat recense 70 000 nouveaux jeunes en âge d’être enrôlés, dont seulement 30% répondent à l’appel.

Source : Gnet

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie