Tunisie-Tourisme: MIT, salon du tourisme, des voyages et des loisirs

A posté une image

La 16ème édition du salon du Marché méditerranéen international du tourisme (MIT) se tiendra du 20 au 22 mai 2010. Deux nouveaux pays étrangers participent pour la première fois à cette manifestation en l’occurrence l’Indonésie et la Malaisie.

Une édition marquée par une forte présence d’opérateurs internationaux et de chaînes hôtelières tels, l’Egypte, la Turquie, la Syrie, le Yémen, le Liban, l’Algérie et l’Afrique du Sud qui seront comme d’habitude présentes avec une offre enrichie. Le gouvernorat de Médenine sera présent lors de cette édition en tant qu’exposant d’honneur.

120 exposants représentant 350 marques

Le MIT se tient au coeur de la Méditerranée: en Tunisie, le pays qui, depuis Carthage et les Phéniciens, a été toujours un carrefour de civilisations et qui s’affirme comme un pôle touristique d’avenir, une capitale du tourisme international.

Il est le salon de toutes les composantes touristiques: hôtellerie et restauration, tour-opérateurs et agences de voyages, transports aérien, maritime et terrestre, location de voitures et centres de loisirs et d’animation.

Il est, aussi, le salon des tous les produits touristiques: balnéaire, saharien, rural, agricole et de montagne, écologique, sportif, actif, social et associatif, culturel, d’affaires, de congr¨s et d’inventives, de bien-être et de santé, de plein air: golf, plaisance, chasse, plongée et activités nautiques. Il est ouvert aux équipements et services hôteliers et para-touristiques, aux technologies de l’information et de la communication.

Promouvoir le tourisme des jeunes

La nouvelle édition du MIT sera tenue sous le signe du tourisme des jeunes, vu que 2010 est décrétée par l’ONU (à l’initiative de la Tunisie), Année Mondiale de la Jeunesse.

Comme chaque édition, le salon a pour vocation de promouvoir le tourisme tunisien.
Il constitue la vitrine de la Tunisie touristique et le lieu de rencontre de tous les professionnels. Il s’est assigné comme objectifs primordiaux: de mettre en valeur nos produits et de consolider les échanges avec nos partenaires maghrébins et européens.

Ce salon constitue, également, un lieu d’échanges privilégié. Véritable vitrine du secteur, il regroupe comme chaque année un ensemble d’acteurs de ce marché, faisant de ce rendez-vous un carrefour nécessaire à la profession pour répondre aux problématiques auxquelles elle est confrontée.

A ce titre, l’organisation de cette édition est guidée par la volonté d’être à l’écoute des nouvelles tendances, avec un objectif clairement identifié: promouvoir les intérêts de la profession.

Fort de ses 15.000 visiteurs attendus, réunis autour de plusieurs exposants et marques, MIT 2010 s’affirme comme l’évènement majeur de l’industrie, avec les transporteurs, les tour-opérateurs, l’hôtellerie, les destinations, l’ensemble des sociétés de services et de technologies.
Rappelons que le MIT a pour vocation de promouvoir le tourisme tunisien avec notamment la collaboration de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyage.

Cette année, l’accent sera mis sur les réservations par Internet en B2C et sur le tourisme des jeunes (2010, l’Année mondiale de la jeunesse); en sus d’une nouveauté: la Société Tunisienne de Banque (STB) réitère sa participation et la Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME) y viendra pour la première fois.

Espace Manager

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Jendouba : Importants projets pour le développement de l’écotourisme

A posté une image

Une nouvelle tendance prend de plus en plus de place pour le tourisme tunisien : le tourisme écolo.

De nouveaux projets se mettent en place pour répondre à ce nouveau besoin.
A Jendouba, des travaux sont en cours pour l’aménagement d’un circuit d’écotourisme partant de Tabarka jusqu’au parc national d’El Feyja, en passant par Aïn Draham, Hammam-Bourguiba, la Maison de l’artisanat de Fernana, les zones archéologiques de Bulla Regia et Chemtou et les barrages de la région.
Le coût global de ce projet est de 150 mille dinars.

D’autres projets sont menés dans la région, consistant, notamment, en la protection de l’écosystème à Chéhid (délégation de Ghardimaou) à travers la création de pépinières de plantes naturelles et de rosiers, l’aménagement de parcs publics, le compostage de feuilles d’arbres forestiers et l’installation de relais dans le Parc national d’El Feyja.

A cet effet, la direction des forêts a réservé deux hectares et demi, dans le parc, pour le développement et l’exploitation des services touristiques et écologiques dans le cadre d’une concession d’une durée de cinq ans.
D’autres projets sont envisagés dont l’aménagement d’une réserve naturelle à Bent Ahmed (délégation de Fernana) et d’un parc naturel à Oued Ezzane, à Aïn Draham, outre la création de plusieurs parcs urbains.

La région de Jendouba est l’une des régions prioritaires en matière d’investissement dans les projets écologiques, vu les vertus de son microclimat et ses richesses naturelles loin de toute source de pollution.
En outre, les autorités locales et régionales comptent appliquer le concept « Un village, un produit » pour la valorisation des filières de distillation des huiles essentielles, de fabrication de savon naturel et de production de miel biologique.

Des travaux sont en cours, dans le village de Béni Mtir, pour la réalisation d’un projet éco-touristique composé d’une station thermale, d’unités résidentielles et d’espaces pour les activités sportives et environnementales, moyennant des investissements de six millions de dinars.

Ce projet éco-touristique est composé d’une station thermale (comprenant une unité touristique de santé, un hôtel, un restaurant et un institut de beauté), d’unités résidentielles et d’espaces pour les activités sportives et environnementales.

A ce titre, le projet s’inscrit dans le cadre du tourisme écologique grâce à la présence d’une source d’eau chaude appelée «Hammam Salhine» qui est la plus chaude de Tunisie et l’une des plus chaudes du monde. Elle est connue pour ses vertus curatives des maladies rhumatismales, inflammatoires et épidermiques.

Ce projet ne manquera pas d’impulser le secteur touristique dans le gouvernorat de Jendouba.

Parc d’ El Feyja et préservation de la biodiversité

Il est à rappeler que la région de Jendouba abrite un site naturel important pour la préservation de la biodiversité et la valorisation des ressources naturelles qui est le parc national d’El Feyja (délégation de Ghardimaou).

Le parc comprend une forêt de chênes zen considérée comme la plus belle zènaie en Afrique du Nord. Le sous-bois de la zénaie présente une large panoplie d’espèces médicinales et aromatiques ce qui a rendu le site un terrain propice pour la recherche en phytopharmacie.

Le parc national d’El Feyja est le dernier refuge naturel pour certaines espèces endémiques de Tunisie et d’Afrique du Nord, dont le plus célèbre est le cerf de Berbérie.

L’aspect social au niveau du parc est bien développé. La population a été bien impliquée dans les programmes de gestion du parc.

Source : www.lapresse.tn

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

www.cap-tunisie.com

A posté une image

www.cap-tunisie.com


Ce portail sur le tourisme tunisien vous apporte une aide concrète pour préparer votre voyage vers une destination de choix. Il vous permet de découvrir la Tunisie avec ses différentes facettes: plages; oasis; villes; Médina; monuments; golf; sport; thalasso; espaces de congrès; parcs de distraction; casinos; …

Une base de données complète d’hôtels, d’agences de voyages, de restaurants, d’agence de location de voiture, … vous aidera à choisir votre destination, les circuits touristiques de votre choix et les partenaires professionnels qui veilleront minutieusement à faire de votre séjour en Tunisie un rêve que vous voulez toujours revivre.

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Le Sud tunisien déploie son charme média: Tozeur sur le Figaro Magazine et Zarzis en prime-time de TF1

Le Sud, balnéaire et saharien est une pièce maîtresse du Tourisme tunisien. Comme le confirment les récents salons spécialisés de Milan, Moscou, Berlin et Paris, mais aussi l’intérêt qu’il occupe dans les médias. Zarzis et plus particulière le Sangho, seront en prime time ce dimanche 28 mars sur TF1, dans le cadre de l’émission « 7 à 8 », à partir de 18h45. Ne demandez pas à Hosni Jemmali, le propriétaire du Sangho comment il y est parvenu, lui qui depuis des lustres a ses introductions dans le Tout-Paris.

Toujours au cours du même week-end, c’est le Figaro-Magazine, luxueux, bien positionné sur la Catégorie A du lectorat français qui publie un superbe reportage sur Tozeur et sa région. Réalisé par Guillaume de Dieuleveult (texte) et Jean-Pierre Degas/Hemis. fr (photos), il promène le lecteur au milieu de la végétation luxuriante des oasis et l’immensité du désert.

La suite

A posté une image

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Un article d’un professionnel canadien sur le tourisme tunisien

Je vous invite à partager cet article sur le désert tunisien et en particulier sur le tourisme tunisien élaboré par un professionnel canadien du tourisme, il bon parfois d’aller chercher ailleurs ce que pense les autres de nous pour essayer de voir si on peut améliorer notre façon de faire d’où un meilleur accueil et un meilleur séjour en Tunisie.

L’article ICI

En espérant avoir autant d’avis que possible.

Voir l’article complet sur le forum

forum

Radio video