Chenini ! 1ère ville numérique dans le Sud tunisien


L’Association Tunisienne de l’Internet et du Multimédia et la commune de Chenini ont déclaré vendredi, l’intégration de la ville de Chenini (gouvernorat de Gabès) au réseau des villes numériques en Tunisie. La ville numérique doit comporter tous les fondements de la société du savoir et permettre d’assurer les services informatiques et numériques dans tous les secteurs économique, social, culturel et de loisirs. Chenini répondait aux normes exigées, ce qui a facilité son intégration.

Cette ville constitue, de ce fait, la première ville numérique dans le Sud tunisien et la cinquième à l’échelle nationale après les villes de Sidi Bou Said, DenDen (Manouba), Bouarada (Siliana) et Bradaa (Mahdia). Chenini a connu la création d’un espace numérique dans la Maison de la culture, la connexion de la Maison des jeunes au réseau de l’Internet de haut débit (Adsl) et l’accroissement du nombre des abonnés à l’Internet et des utilisateurs des nouveaux moyens de communication. En plus, cette ville abrite chaque année le festival de la photo numérique et de la production du contenu numérique.

A posté une image
tendancemag

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Tataouine ville du grand sud tunisien

Tataouine qui fut appelée autrefois « Foum Tataouine », est une ville du sud-est de la Tunisie située à 531 kilomètres de Tunis avec une position géographique privilégiée vu son ouverture sur deux pays voisins qui sont la Libye et l’Algérie, c’est aussi une ville des plus pittoresques du sud tunisien, elle est entourée de montagnes d’où jaillissent les ksours, avec une forteresses utilisées jadis pour se mettre à l’abri des envahisseurs.

Tatouine est une charmante petite ville très animée connue pour son activité agricole axée sur les oliviers et les céréales, aussi pour son marché bihebdomadaire ou on y trouve des produits de beauté traditionnels comme le henné, le khôl, et aussi des produits de vannerie, des bijoux, et de très beaux tissages.

Tataouine est devenue aujourd’hui une plaque tournante touristique, et elle constitue une étape importante dans la visite du grand sud tunisien grâce à son beau désert doré, ses villages fortifiés et son Festival international des «ksours» qui se déroule annuellement en mois de mars, et surtout que c’est une ville qui a su garder son architecture et son mode de vie traditionnel malgré les nombreux hôtels luxueux qui s’y trouvent.
La ville de Tataouine avec son charme envoutant a su inspirer le réalisateur de cinéma George Lucas dans le choix du nom de la planète où se déroule l’action du célèbre film La Guerre des étoiles ce qui a valu la célébrité de cette petite ville tunisienne dans le monde entier.

tataouine

Douz ville du sud Tunisien

Douz est une ville du sud Tunisien connue comme la « porte du Sahara », elle possède des dunes ocres de sable fin, des oasis splendides et un souk très original, c’est aussi le point de départ de la plupart des randonnées chamelières, des méharées et des excursions en 4×4 à travers les dunes en direction des sources d’eaux chaudes au milieu de l’Erg.

Les amoureux des sports insolites y trouvent un paradis, on peut se lancer au volant d’un kart des sables sur une piste qui à été aménagée au bord des dunes, ou encore essayer le ski dans le désert et on peut même survoler l’oasis et le désert en ULM.

Mais Douz reste surtout célèbre par son Festival international du Sahara qui se déroule du 27 au 30 décembre, dans une ambiance chaleureuse entre oasis et sable fin, ce village brille par la sagesse de ses habitants et convie le voyageur, le temps du festival, à partager les coutumes des M’razigs, sa grande tribu nomade en voie de sédentarisation.
Le festival met en valeur l’héritage culturel du village, et en même temps offre aux visiteurs la course d’endurance à cheval sur 100 km, le fameux marathon international de dromadaire, sans oublier que l’on revit les traditions locales et les habitudes des M’razigs du Sud tunisien.
Le temps du festival, les M’razigs invitent, les voyageurs à assister à de vraies cérémonies de mariage traditionnel et à des spectacles variés où leurs modes de vie sont mis en scène.

« La porte du Sahara » offre certainement la destination de rêve aux assoiffés de désert et d’authenticité.

Douz
Douz

Oasis de Douz
Oasis de Douz

Matmata

Matmata un lieux a découvrir lors de vos vacances dans le sud Tunisien.

Matmata est un site surprenant ou l’essentiel de l’habitat est enfoui sous terre, creusé dans des roches tendres ce qui permettait d’augmenter les pièces au fur et à mesure que la famille s’agrandissait. Le site parsemé ça et là de minuscules touffes de palmiers et de quelques bâtiments construits en dur, troué d’excavations habitées, a un aspect lunaire.

C’est Matmata où, selon un proverbe, « les vivants vivent sous les morts ». Par un tunnel, on accède à une cour en forme de puits circulaire, sur laquelle ouvrent les dépendances et, sur un ou deux niveaux, les chambres creusées latéralement.

La maison matmatienne est creusée en profondeur : les pièces sont isothermes, chaudes en hiver et fraîches l’ été. Le mobilier traditionnel est constitué de sculptures en plâtre montées sur des hampes de palme.

Dans ces intérieurs feutrés, les femmes passent des heures devant leur métier à tisser vertical d’apparence rudimentaire, mais elles excellent dans le tissage de splendides drapé et de châles de laine teints, ou tissés de motifs géométriques.

DOUZ

DOUZ

-Le nom de Douz a peut être des origines berbères, romaines ou arabes … cela importe peu, l’essentiel est que Douz est la porte du grand Sahara

LA VILLE DE DOUZ

-Douz est une petite ville de 40 000 habitants, sur la rive sud-est de Chott El Jérid, elle est située a 488 kilomètres de Tunis. Sa principale ressource est la culture du palmier dattier.

PALMERIE DE DOUZ

HISTOIRE DES HABITANTS DE DOUZ

-Qui a pris l’habitude de séjourner quelques fois à Douz finit par se rendre compte d’un caractère assez particulier à ses habitants dits M’razigues depuis la nuit des temps. C’est cette suffisance qui frise parfois l’indifférence. Les M’razigues ne demandent jamais rien. Ils se contentent de ce qu’ils ont. Leurs jours s’écoulent exactement comme coule l’eau dans leurs oasis, calme et tranquille. Nés au contact du silence et de l’infinitude sablonneuse du Sahara, ils ont le sens de l’observation beaucoup plus prononcé que celui de la parole.

-C’est très bizarre : les M’razigues parlent très peu et ne courent pas derrière les biens de la vie.

PATISSERIE LA GAZELLE A DOUZ

– Le silence saharien les a tellement déteints que même dans le commerce ils ne font rien pour vous convaincre d’acheter ceci ou cela. Que vous achetiez ou non, ils vous sourient quand même. Ce n’est pas que cela leur soit égal, mais ils ne se rabaissent pas, ils ne se plient pas devant le client pour lui faire écouler leur marchandise.

-L’appartenance des M’razigues à leur Sahara est à ce point forte qu’au printemps de chaque année, la ville se vide de ses habitants qui vont investir le désert, avec moult attirail, pour y séjourner pendant au moins une bonne vingtaine de jours. Chez eux, l’appel du Sahara est aussi fort que l’appel à la prière ou au pèlerinage.

PORTE DU DESERT

-Justement, c’est leur pèlerinage annuel lors duquel enfants, jeunes, adultes et vieux étreignent le Sahara à bras-le-corps.

-La ville de Douz est pratiquement la seule, en Tunisie, à pouvoir s’enorgueillir d’avoir le taux de scolarité le plus élevé : 100 %. Il n’y a pas un seul enfant à Douz (fille ou garçon) qui ne soit scolarisé. De surcroît, l’austérité de la vie a fait que ces enfants n’aient rien d’autre à faire qu’étudier. Par conséquent, le taux de réussite est très fort. Pour les 40 mille habitants de Douz, il existe 19 écoles primaires, 9 lycées, 3 écoles privées et 1 école de métiers.

LE SOUK

-Ses oasis sont splendides et son souk (chaque Jeudi matin) est très beau. Douz est aussi la plaque tournante du tourisme saharien, vue sa situation géographique à la lisière de l’Erg Oriental.

-C’est le point de départ de la plupart des randonnées chamelières, des méharées et des excursions en 4×4 à travers les dunes en direction des sources d’eaux chaudes au milieu de l’Erg.

LE CAMPEMENT ENNAJAA

-Douz c’est la capitale du désert et le carrefour entre oasis et dunes sans fin du Grand Erg Oriental. Vous traverserez alors, une ville ou tout est recouvert de sable. En remontant la rue principale et traversant l’oasis, à peine cinq petits kilomètres et, vous tomberez soudain, nez à nez avec le désert, le Sahara comme vous en avez toujours rêvé, des dunes infinies, un sable d’une finesse indescriptible. Le bruit du silence accompagnera vos pas. Vous vous trouverez devant le Campement ENNAJAA .

MARCHE DES ANIMEAUX A DOUZ :


-Le jeudi, les éleveurs de toute la région se rassemblent pour vendre, acheter, échanger leurs bêtes. Le marché aux bestiaux de Douz est très réputé dans tout le Sud tunisien. Vous y rencontrerez dromadaires, vaches, ânes, mulets et chevaux, ovins et caprins et même poulets et canards… le tout dans un brouhaha très sympa.
A ne pas manquer!

ZAAFRANE

– Zaafrane, 12 kilomètres de Douz, où quelques ruines fantomatiques témoignent d’un village englouti par les sables.

-Douz est aussi connue par son « Festival du sahara » durant les vacances d’hiver. il se déroulera au mois de décembre de chaque annee .

FESTIVAL DU SAHARA DE DOUZ

-Certes, le séjour à Douz est dit tourisme de passage. Il n’empêche. A la cadence d’une seule nuit par tête de touriste, la ville de Douz enregistre la bagatelle de plus de 500 mille nuitées par an . Cette dynamique a entraîné au fil des ans la construction de six hôtels classés de deux à quatre Etoiles, mais beaucoup de campements non classés.

LISTE DES HÔTELS A DOUZ

-El Mouradi Douz 4*

-Hotel Méhari Douz 3*

-Saharien Paradise Hotel 3*

-Sahara Hotel 3*

-Hotel Touareg 3*

-Hotel Sun Palm 3*

ROSE DE SABLE