Cinéma

Avant-première du film Vivre ici de Mohamed Zran, jeudi 11 mars à l’hôtel Zita de Zarzis. Un film merveilleux dont les acteurs sont les personnages qui font Zarzis: L’instituteur, l’épicier, le peintre, le chauffeur de taxi, la marieuse, le vendeur de souvenir, les exilés etc. Un film plein de poésie et d’humour qui dépeint la vie ordinaire de gens extraordinaires. Une fresque originale et drôle de la vie en Tunisie, et particulièrement à Zarzis. A voir absolument ! La distribution du film va commencer.

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Le Mouled Nabaoui Echarif entre tradition et religion

Entre tradition et religion, nous avons eu l’habitude de fêter le Maoulid Nabaoui Echarif ou la naissance du Prophète Mohammed à la mosquée, à partir de la nuit qui devance le jour du Mouled. La nuit se passe dans une ambiance de pureté et de chant pour chérir la grande idole Mohamed comme la célèbre chanson « Tala3a Al badrou 3alayna » ou à travers les « naoubets » de la « soulamia » qui fredonnent surtout « Al Chamael Al mouhamadia » ou les poèmes dédiés au béni prophète.

Entre temps, l’imam de la mosquée fait un discours qu’on appelle « Al Sarida » ou encore le récit pour rappeler les vertus du prophète Mohamed. C’est aussi une bonne occasion pour se réunir et renouer les relations entre voisins, amis et familles.

Le lendemain, les esprits se retournent vers la tradition la plus importante que connaît la Tunisie. C’est une réunion très spéciale qui se passe à la grande mosquée la Zaitouna le même jour du Mouled à partir du 7h du matin. Le but est de chanter en groupe le fameux poème « Al Hamzia » qui contient 456 versets consacrés à la vie et la personne du béni prophète Mohamed. C’est le texte du poète « Charfeddine El Boussiri » qui était apprécié par le prophète même. Il existe seulement quelques-uns des sophistes qui apprennent par cœur « Al Hamzia ». Donc, ils guident le reste du groupe qui a aussi le poème entre les mains. C’est une image magnifique qui rassemble la beauté de la poésie et la pureté de la religion.

A la fin de cette merveilleuse réunion, les gens s’échangent des bols d’Acida et mangent ensemble les gâteaux comme un signe de fraternité et d’égalité.

Entre temps, les femmes, qui ont passé des heures à préparer Acidit iz-Zgougou, envoient leurs acidas à la grande famille. Chaque femme doit envoyer un grand bol à sa belle mère qui fait le contrôle de qualité habituel. Et elle envoie aussi d’autres bols plus ou moins petits à sa mère, ses belles sœurs et les voisines. Les petits enfants, messagers de l’Acida, auront la part du lion, car à chaque maison, ils goutent une nouvelle acida comme contre-partie de leur service.

L’après midi, les familles se rendent visite pour partager l’ambiance radieuse de ce jour béni, car il n’y a pas plus heureux que la rencontre ou « El lamma » de la famille sous un seul toit.

Mouled Mabrouk à tous !

Article ecrit par Tuniscope

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Organisation d’une première Cow Parade en Tunisie

A posté une image

Une exposition unique en son genre, présentant des sculptures ayant comme thème principal : Les vaches, sera organisée dans l’avenue Habib Bourguiba et les lieux publics du 20 avril jusqu’au 15 juin 2010. Cette Exposition se renouvelle dans chaque pays et dans chaque ville avec des artistes différents.

Elle apporte gaieté, couleurs et étonnement dans les rues, et permet de recueillir des fonds au profit d’œuvres caritatives. L’organisation de cette exposition en Tunisie va faire entrer la Ville de Tunis dans le « Cercle des Hôtes de la Cow Parade », au même titre que les 50 grandes villes dans le monde qui ont déjà créé et accueilli
leur Cow Parade.

De même, elle permettre à la Tunisie de promouvoir l’art contemporain, et de faire connaître de nouveaux artistes. Les vaches qui y seront exposées devront apporter créativité, beauté, couleurs, animation, humour, ingéniosité, charme et poésie… pour le plus grand plaisir des enfants comme des parents.

La première Cow Parade a été créée à Zurich en 1998 par Pascal Knapp, sculpteur suisse, qui, s’inspirant d’une vraie transhumance de vaches qui passait sous ses yeux, voulut la « figer » sous forme de « sculptures de vaches en taille réelle ». Cet événement fut remarqué par 2 américains qui l’ont monté à Chicago, puis à New York.

Source : tendancemag

Voir l’article complet sur le Forum

forum

Forum TunisieChat Tunisien

FESTIVAL INTERNATIONAL DU SAHARA DE DOUZ

La 41ème édition du Festival international du Sahara de Douz, du 25 au 28 décembre 2008

La ville de Douz s’apprête à accueillir la 41ème édition du Festival international du Sahara qui se tiendra, cette année, du 25 au 28 décembre 2008.

-La nouvelle édition préserve les spécificités de ce festival en tant que manifestation culturelle et touristique, en organisant un spectacle artistique grandiose à la place « H’niche », spectacle qui polarise chaque année des milliers de visiteurs de Tunisie et de l’étranger.

-Il s’agit de présenter des tableaux de la vie quotidienne des habitants du désert, des scènes de chasse avec « Slougui », de combat de dromadaires, de mariage traditionnel, de jeux équestres, de marathon de Meharis et des concerts d’arts populaires.

-Afin de conforter ce cachet, le festival organise, cette année, en collaboration avec l’Association tunisienne et la Confédération africaine des jeux populaires et l’Association européenne des jeux et des sports, des représentations parallèles illustrant des échantillons des jeux populaires internationaux.

-Le programme du festival comporte aussi la tenue d’un Colloque international pour le dialogue des civilisations et des religions sur le thème :  »le tourisme culturel et la nature au Sahara: dialogue entre les peuples », avec la participation d’une pléiade de chercheurs et d’intellectuels arabes et étrangers.

-Le festival organise, par ailleurs, un concours international de poésie sur le thème  »la dignité et le compter-sur-soi » avec la participation de poètes de Tunisie et de l’étranger et un autre concours réservé aux jeunes visant à sauvegarder le patrimoine oral et à promouvoir une nouvelle génération de poètes parmi les moins de 20 ans.