Le guide des hôtels en Tunisie – Edition 2010

A posté une image

Ce guide très bien conçu est réellement un document de référence à garder et à consulter dès que l’on en a besoin.

Tous les établissements y sont recensés du 5* au 2* en passant par les appart-hôtels, les villages vacances et même les maisons d’hôtes.

L’originalité de ce guide est les onglets qui permettent d’accéder directement à la région souhaitée :
– Tunis-Carthage,
– Tabarka-Bizerte (incluant les hôtels de Aïn Draham),
– Hammamet-Nabeul,
– Sousse-Monastir-Mahdia (incluant les hôtels de Kairouan, Sfax),
– Djerba-Zarzis-Gabès (incluant les hôtels de Matmata, Tataouine),
– Tozeur-Nefta-Kébili (incluant les hôtels de Gafsa, Douz)

Vous y trouvez aussi pour chaque région un carte de localisation des hôtels, une brève présentation, des infos pratiques, des adresses utiles, des infos sur le climat… et bien sûr toutes les infos pour contacter les structures hôtelières (téléphone, fax, mail) tout pour faire le bon choix pour un séminaire ou pour pouvoir conseiller un collaborateur étranger ou une connaissance qui veut venir faire un séjour en Tunisie.
Ce guide est aussi très utile pour vous aider à choisir le lieu de ses prochaines vacances.
Certains hôtels ont même une fiche complète plus détaillée avec les services proposés (mini-clubs…) et les détails des infrastructures (piscines, restaurants…)

Ce document de référence pour les agences de voyages et professionnels du tourisme est aussi super pratique pour tous les particuliers.

——–

TUNISIE HOTELS 2010 / TUNISIA HOTELS 2010
106 pages en couleurs avec couverture cartonnée et reliure à spirales.
En vente dans les meilleures librairies – prix indicatif entre 9 et 10 DT.
Ce guide très complet est conçu et réalisé avec soin par l’Agence MARKEDIA dont le responsable est M. Hédi HAMDI – tunisiehotels@markedia.com.tn

Source : www.hammam-ensa.com

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Dar Bibine

Dar Bibine est une maison d’hôtes idéalement située au coeur de la médina préservée d’Erriadh qui enchantera votre découverte de l’île de Djerba.

Le silence à peine troublé par l’appel du « muezzin » accompagnera votre séjour dans une maison où l’architecture djerbienne traditionnelle se mêle au design épuré, blanc et minimaliste.

A posté une image A posté une image

A posté une image

Les chambres

Mini dressing, téléviseur à écran plasma, accès internet, wc et salle d’eau (bain ou douche) équipent les quatre chambres climatisées/chauffées dont trois s’organisent autour de la piscine.

Panton, Gehry, Starck, Citterio, Bouroullec et d’autres grands noms du design meublent chacun des espaces.

Le raffinement gagne aussi le linge de maison: draps de lit en lin, moelleuses serviettes et sorties de bain. (ARMANI, DESCAMPS…)

A posté une image A posté une image

A posté une image A posté une image

A posté une image A posté une image

Situation

A 15 minutes de l’aéroport international de Djerba-Zarzis, 7 kms du chef lieu Houmt Souk, de son port, son souk, ses orfèvres et 20 minutes d’un golf de 27 trous et autant de la plage.

Erriadh est l’ancien Hara Seghira. Ce village fut jadis uniquement peuplé de juifs venus, selon la tradition locale se réfugier à Djerba après la destruction, à Jérusalem au VIème siècle avant J-C du temple de Salomon.

Aujourd’hui, dans cette paisible bourgade, à deux pas de La Ghriba, cohabitent dans un respect mutuel Juifs et Musulmans.

A posté une image A posté une image

A posté une image

Loisirs

  • Petite piscine dans la résidence
  • Solarium et terrasse chauffée en hiver
  • Promenades en vélo (la maison en met 3 à disposition)
  • Plage de sable fin et sports nautiques à 20 minutes
  • Promenades en quad, à cheval
  • Golf 27 trous à 20 minutes
  • Hamman et massages à 200m
  • Balades en mer
  • Tour de l’île en taxi
  • Circuit des mosquées de Djerba
  • Organisation de visites privées du sud tunisien: Tozeur, Nefta, le Chott el Djerid (2 jours), Tataouine et les ksour (1 jour), Matmata (1 jour), méharées dans le désert

A posté une image A posté une image

A posté une image A posté une image

A posté une image

Le site de la maison

Groupe Facebook

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Toujane

Toujane

A posté une image

Pas si loin que l’on pense, le village berbère de Toujane se situe entre Mednine et Matmata dans le sud de tunisien. Toujane est célèbre par le tissage des Klims par les femmes, ce village est d’apparence assez éloigné mais il n’en demeure pas moins que Toujane n’est qu’à 24 km de Gabes et à 25 km de la mer.

A posté une imageA posté une image

C’est l’exemple type du village authentique qui allie beauté naturelle, dépaysement et calme absolu avec une population humble, accueillante, spontanée et courageuse, car comme on peut l’imaginer, leur quotidien dans ces contrées n’est pas des plus faciles. On peut y visiter d’anciennes maisons souterraines creusées dans la montagne qui assuraient la sécurité aux habitants.

A posté une image

A Toujane vous pourrez voir également un ancien moulin à huile qui n’est plus utilisé depuis plus de 50 ans et qui servait autrefois aux villageois qui y apportaient leur récolte d’olives.

A posté une image

Pour y séjourner, on peut loger chez l’habitant et y partager des repas selon les spécialités de la région dont on compte  »Le Barkoukech et « le thé au Zaâtar » en l’occurrence.

Toujane, c’est aussi le lieu de départ de plusieurs rallyes en Tunisie et de grandes soirées organisées par les agences de voyages. Ce village a figuré parmi les sites ayant servi au tournage de plusieurs films étrangers en Tunisie  »Star Wars »(La Guerre des étoiles) de même que c’est le lieu où a été filmé  »La folle de Toujane » en 1974, par le réalisateur français René Vautie, interprété par l’actrice Tunisienne Saloua Mohamed.

Voir l’article complet sur le Forum

forum

Forum TunisieVol Tunisie

L’aéroport «Enfidha-Zine El Abidine Ben Ali», opérationnel en novembre 2009

A posté une image

L’Aéroport «Enfidha Zine El Abidine Ben Ali», dont la capacité d’accueil s’élève, dans une première étape, à 5 millions de voyageurs par an, entrera en service en novembre 2009. Ce projet grandiose, dont le démarrage des travaux de réalisation a été ordonné par le chef de l’Etat, le 24 juillet 2007, ne manquera pas de concrétiser l’ambition de la Tunisie de devenir un centre international de commerce et de services. L’aéroport dont la capacité d’accueil devrait atteindre, dans sa phase ultime, 20 millions de voyageurs, jouera un rôle de premier plan dans l’impulsion du développement, l’amélioration de la logistique du transport et son corollaire celle de la compétitivité de l’économie nationale.

Le projet est également d’une grande importance eu égard aux défis auxquels est confronté le secteur du transport aérien à l’échelle internationale, notamment, avec la libéralisation des services du transport et l’application de la politique du ciel ouvert ou open sky.

Le président de la République avait souligné, dans son discours prononcé à l’ouverture de la campagne électorale pour les élections présidentielles et législatives de 2009, que la Tunisie s’apprête à faire face aux nouvelles exigences de l’ouverture totale, dans deux ans, de son espace aérien.

La réalisation de cet aéroport vient aussi concrétiser le 19ème point du programme présidentiel du chef de l’Etat pour la période 2009-2014 « une infrastructure de base et de communication moderne et conforme aux normes internationales».

Sa création dans la région du centre-est (à 75 km de la capitale et 40 km des villes de Sousse et Hammamet), a été décidée suite à la réalisation d’une étude stratégique relative à l’élaboration d’un plan directeur des aéroports tunisiens à l’horizon 2020.

L’étude a fait ressortir le besoin de réaliser un nouvel aéroport dans cette région pour y booster la dynamique de développement et absorber le trafic du transport aérien destiné aux zones touristiques du Sahel et du Cap Bon.

L’Aéroport d’une superficie de 5700 hectares sera la porte d’accès aux zones touristiques prisées telles que celles de Hammamet, Nabeul et Sousse.

La construction et l’exploitation de l’Aéroport ont été confiées à l’opérateur turc « TAV Airport holding » dans le cadre d’un accord de concession. Ce choix décidé après le lancement d’un appel d’offres international vient concrétiser la stratégie de l’Etat visant à encourager l’investissement privé dans le financement et l’exploitation des projets d’infrastructure aéroportuaire.

Coût de réalisation estimé à 800 millions de dinars

Le nouvel aéroport, dont le coût de réalisation s’élève à 800 millions de dinars, sera doté d’équipements de pointe de navigation aérienne et sera exploité conformément aux normes internationales de sécurité et d’efficience. Concernant son architecture, l’aéroport Enfidha est conçu sous forme de carré retourné dont la pointe est dirigée vers les pistes d’atterrissage et couvert par ailleurs d’une toiture légère reflétant un air futuriste sous forme d’ailes géantes.

Sa façade vitrée permettra de voir, en toute clarté, l’ensemble des espaces de l’aérogare. C’est, en quelque sorte, un mariage des architectures moderne et traditionnelle spécifique à la Tunisie. L’espace couvert de l’aérogare s’étale sur une superficie de 75 000 m2 et parmi les principales autres composantes de l’aéroport, il y a lieu de citer une piste d’atterrissage de 3300 m, 32 hangars, 18 passerelles mécaniques,une tour de contrôle de 85m de haut et un parking d’une capacité d’accueil de 120 bus et 500 voitures.Le nouvel aéroport porte à 9 le nombre des aéroports tunisiens.

Il s’agit de l’aéroport Tunis-Carthage d’une capacité d’accueil de 5 millions de voyageurs par an, l’Aéroport de Djerba-Zarzis (4 millions 500 mille voyageurs),l’aéroport de Monastir Habib Bourguiba (3 millions 500 mille voyageurs), l’aéroport de Sfax-Tina (500 mille voyageurs), l’aéroport 7novembre- Tabarka (250 000 voyageurs), l’aéroport Tozeur-Nefta (400 000voyageurs), l’aéroport de Gafsa-Ksar (200 000 voyageurs) et l’aéroport Gabès- Matmata (200 000 voyageurs).

La capacité d’accueil de l’ensemble de ces aéroports a été portée à 14 millions 400 mille voyageurs par an au cours des dernières années, soit environ 110 000voyages.

Source : TAP

Voir l’article complet sur le Forum

forum

Forum TunisieChat Tunisien

Matmata le village troglodyte

Matmata est un village troglodyte qui se trouve à 40 kilomètres au sud-ouest de Gabès, accroché à flanc de montagne, à 600 mètres d’altitude, et c’est un village renommé pour ses remarquables habitations troglodytiques qui en font l’un des hauts lieux du tourisme tunisien, les monts de Matmata dominent la vaste plaine de la « Djeffara ».

Les anciens habitants de Matmata qui est le nom d’une tribu berbère originaire du Maroc, ont su s’adapter au climat soumis à de très fortes températures avec cet aménagement particulier de l’habitat troglodytique permettant de faire pénétrer la lumière dans les pièces souterraines tout en y maintenant de la fraîcheur, ils ont su adapter également leur économie agricole en cultivant des oliviers et des figuiers en montagne, des palmiers-dattiers sur des terrasses plus basses, des cultures céréalières qui se font sous les arbres et dans des cuvettes limoneuses du piémont, où s’étalent les crues des oueds.

A Matmata on trouve plusieurs hôtels, dont L’hôtel Sidi Driss qui a servi de décor au célèbre film « La guerre des étoiles » de George Lucas, une ambiance spatiale et très amusante.

Plus d’infos sur matmata