Tunisie-Tourisme: MIT, salon du tourisme, des voyages et des loisirs

A posté une image

La 16ème édition du salon du Marché méditerranéen international du tourisme (MIT) se tiendra du 20 au 22 mai 2010. Deux nouveaux pays étrangers participent pour la première fois à cette manifestation en l’occurrence l’Indonésie et la Malaisie.

Une édition marquée par une forte présence d’opérateurs internationaux et de chaînes hôtelières tels, l’Egypte, la Turquie, la Syrie, le Yémen, le Liban, l’Algérie et l’Afrique du Sud qui seront comme d’habitude présentes avec une offre enrichie. Le gouvernorat de Médenine sera présent lors de cette édition en tant qu’exposant d’honneur.

120 exposants représentant 350 marques

Le MIT se tient au coeur de la Méditerranée: en Tunisie, le pays qui, depuis Carthage et les Phéniciens, a été toujours un carrefour de civilisations et qui s’affirme comme un pôle touristique d’avenir, une capitale du tourisme international.

Il est le salon de toutes les composantes touristiques: hôtellerie et restauration, tour-opérateurs et agences de voyages, transports aérien, maritime et terrestre, location de voitures et centres de loisirs et d’animation.

Il est, aussi, le salon des tous les produits touristiques: balnéaire, saharien, rural, agricole et de montagne, écologique, sportif, actif, social et associatif, culturel, d’affaires, de congr¨s et d’inventives, de bien-être et de santé, de plein air: golf, plaisance, chasse, plongée et activités nautiques. Il est ouvert aux équipements et services hôteliers et para-touristiques, aux technologies de l’information et de la communication.

Promouvoir le tourisme des jeunes

La nouvelle édition du MIT sera tenue sous le signe du tourisme des jeunes, vu que 2010 est décrétée par l’ONU (à l’initiative de la Tunisie), Année Mondiale de la Jeunesse.

Comme chaque édition, le salon a pour vocation de promouvoir le tourisme tunisien.
Il constitue la vitrine de la Tunisie touristique et le lieu de rencontre de tous les professionnels. Il s’est assigné comme objectifs primordiaux: de mettre en valeur nos produits et de consolider les échanges avec nos partenaires maghrébins et européens.

Ce salon constitue, également, un lieu d’échanges privilégié. Véritable vitrine du secteur, il regroupe comme chaque année un ensemble d’acteurs de ce marché, faisant de ce rendez-vous un carrefour nécessaire à la profession pour répondre aux problématiques auxquelles elle est confrontée.

A ce titre, l’organisation de cette édition est guidée par la volonté d’être à l’écoute des nouvelles tendances, avec un objectif clairement identifié: promouvoir les intérêts de la profession.

Fort de ses 15.000 visiteurs attendus, réunis autour de plusieurs exposants et marques, MIT 2010 s’affirme comme l’évènement majeur de l’industrie, avec les transporteurs, les tour-opérateurs, l’hôtellerie, les destinations, l’ensemble des sociétés de services et de technologies.
Rappelons que le MIT a pour vocation de promouvoir le tourisme tunisien avec notamment la collaboration de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyage.

Cette année, l’accent sera mis sur les réservations par Internet en B2C et sur le tourisme des jeunes (2010, l’Année mondiale de la jeunesse); en sus d’une nouveauté: la Société Tunisienne de Banque (STB) réitère sa participation et la Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME) y viendra pour la première fois.

Espace Manager

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Agence de mise en valeur du Patrimoine et de Promotion Culturelle

www.patrimoinedetunisie.com.tn

L’Agence de Mise en Valeur du Patrimoine et de Promotion Culturelle (AMVPPC)

Elle a été créée en 1988 sous la dénomination d’Agence Nationale de Mise en Valeur et d’Exploitation du Patrimoine Archéologique et Historique (ou ANEP), en vertu de la loi n° 88 du 25 février 1988, modifiée par la loi 97-16, du 3 mars 1997.

C’est un établissement public à caractère non administratif doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière, et soumis à la législation commerciale, placé sous la tutelle du Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine.

L’Agence a pour mission d’exécuter la politique de l’Etat dans les divers domaines culturels, notamment, mise en valeur du patrimoine archéologique et historique et à sa gestion, et de promouvoir la créativité intellectuelle, littéraire et artistique. Elle arrête et exécute ainsi les programmes de mise en valeur de ce patrimoine (une soixantaine de sites, monuments et musées), organise les manifestations à caractère culturel avec les divers partenaires (notamment l’Institut National du Patrimoine), délivre les autorisations nécessaires à l’organisation d’activités à caractère culturel, ludique ou commercial qui se déroulent dans l’enceinte des espaces relevant de sa tutelle. L’Agence contribue également au développement du tourisme culturel, tout en œuvrant à la promotion de la production culturelle nationale sous toutes ses formes et des investissements dans le domaine des industries culturelles.

Une action de grande envergure

L’AMVPPC, coiffée par la direction générale, se divise en sept directions : Technique, Promotion Culturelle, Exploitation, Production et Animation, Etudes et Programmation, Administration et Finances, Coordination et Suivi.

Depuis sa création et concouramment à la gestion quotidienne du domaine qui lui a été dévolu, l’Agence a entrepris une action de grande envergure de mise en valeur et de promotion du tourisme culturel qui s’appuie sur de grands projets répondant à des objectifs culturels, éducatifs, environnementaux, sociaux, touristiques et économiques. Aussi en est-il de la création du Parc Archéologique de Carthage-Sidi Bou Saïd, de l’aménagement du palais du Baron d’Erlanger à Sidi Bou Saïd qui abrite le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes, du Parc Archéologique de Dougga qui bénéficie par ailleurs d’un programme de coopération tuniso-française pour soutenir la mise en valeur du site, du Parc Archéologique Sbeïtla-Kasserine qui a engendré dans cette région du centre du pays une dynamique touristique et économique qui a eu un effet d’entraînement sur plusieurs secteurs d’activités locales sans oublier les travaux d’aménagement et de mise en valeur du Parc archéologique d’Uthina.

De même, l’Agence intervient pour la restauration et la mise en valeur de nombreux sites et monuments en milieu urbain ou périurbain. Son action de plus grande envergure étant la restauration et la mise en valeur de plusieurs tronçons des aqueducs romains Zaghouan-Carthage.

Pièce maîtresse du patrimoine hérité par l’AMVPPC, le parc muséographique a vu ses installations les plus anciennes réhabilitées, à l’instar du célèbre musée du Bardo, de ceux d’Enfidha, de Nabeul et d’El Jem, ainsi que des musées des arts et traditions populaires de Monastir et de Houmt-Souk à Djerba. Le réseau des musées a été enrichi par la création de nouvelles unités à Moknine, Chemtou, Mahdia et à Douz. L’Agence a également participé à la création et à l’aménagement de musées pour des tiers : le Musée Militaire National (Ksar el Ouerda), le musée de la ligne Mareth, le musée de la Garde Nationale, et celui du Cinéma.

A posté une image

Mise en valeur et promotion

De nouveaux sites ont également été ouverts au grand public depuis la création de l’Agence : Les carrières antiques d’El Haouaria, les Catacombes Chrétiennes de Sousse, les sites de Phéradi Maïus, de Néapolis ou l’Escargotière de Gafsa. Il en est de même pour de nombreux monuments, dont la Citadelle de Hammamet, celles de Tabarka, de Kélibia, de Ghazi Mustapha à Djerba, de Mahdia ou encore l’Amphithéâtre d’El Jem, le Ribat et la Grande Mosquée de Sousse et le Ribat de Monastir. Dans ce domaine, l’Agence participe aussi aux efforts entrepris pas des parties privées dans le même sens.

Sur le terrain, l’Agence a introduit la signalétique pour faciliter l’accès et la visite des sites et monuments, et a aménagé des structures d’accueil.
Pour mettre en valeur et souligner les caractéristiques architecturales d’un certain nombre de monuments, l’AMVPPC a mis en place leur illumination artistique de nuit.

Autres volets dans l’action menée par l’AMVPPC : la promotion du tourisme culturel dans le cadre d’un plan national arrêté en mai 1999 et qui implique divers partenaires, la promotion par les produits culturels, en particulier, l’édition sous toutes ses formes, la participation active à la célébration du mois du Patrimoine et aux expositions thématiques, en Tunisie et à l’étranger.

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Rachida Dati : Il est impossible pour la France de se dissocier de la Tunisie

Le journal Le Temps a rencontré Rachida Dati a l’occasion d’un diner et lui a accordée un interview :

A lire ici

Le Temps :Comment jugez-vous les relations de la Rive sud de la méditerranée avec l’Union Européenne où le dialogue semble inégal ?

Rachida Dati : Nous vivons dans une époque mondialisée, les pays ne peuvent plus vivre ou avancer en solo. Un nouvel équilibre s’est crée. Nous voyons des grands Etats à l’instar des Etats-Unis, du Brésil, de l’Inde, de la Chine devenir des forces et de grands ensembles. Ainsi, l’Europe et la rive sud qui ont une histoire humaine et culturelle commune et doivent se tourner l’un vers l’autre. L’Europe ne peut se permettre de tourner le dos à son avenir. Il faudrait alors se rapprocher l’un de l’autre transcender nos différents et combler ce qui nous sépare.

Quelles sont les exigences d’une intégration en France. Se fait-elle au détriment de son identité originelle ?

La France a des valeurs, l’identité, elle, est une synthèse. Elle reste ouverte et dans ce cas, on est bien intégré du moment où l’on respecte les valeurs et les principes de la République en France.

Quelle est votre position par rapport au statut de partenaire avancé de la Tunisie ?

Il est vrai qu’il s’agit d’un statut formel de partenariat, mais ce sont avant tout des intérêts économiques qui dictent la nécessité de ce statut avancé et qui en constituent les avantages. Tout comme il est impossible pour la France de se dissocier de la Tunisie, il devient aujourd’hui impossible à l’Europe de ne pas avancer avec la Tunisie.

On soulève souvent le problème de l’immigration en France en ce moment, pensez-vous vraiment que l’attitude de la France n’est plus celle de jadis par rapport à la masse immigrante ?

La France n’a rien changé à ses valeurs ou à sa vocation, et nous n’avons jamais souhaité qu’elle devienne un pays à « immigration zéro ». La France demeure un Etat qui reçoit, mais selon les besoins et dans un cadre établi. La France se veut un pays d’immigrants mais d’une manière organisée. Laisser entrer dans un pays des gens, des familles, qui n’y ont pas de perspective, ce n’est pas une vision humaniste, et ce n’est pas acceptable.

Quelle est la meilleure façon pour les pays d’origine de régler ce mouvement migratoire ?

Les pays d’origine doivent ouvrir des perspectives à leur jeunesse par rapport à l’emploi, aux études. Il faut donner aux jeunes la possibilité de rêver mais aussi leur offrir les moyens de réaliser leurs rêves. Partout il existe des problèmes, en France par exemple, le taux de suicide chez les jeunes est élevé. On ne peut pas s’y résoudre et il faut y remédier en créant les conditions d’un avenir meilleur.

Est-ce que Rachida Dati a souffert du racisme durant son parcours professionnel ?

J’ai d’un côté eu beaucoup de chance en rencontrant certaines personnes qui ont été déterminantes dans ma carrière. D’un autre côté, quand vous avez des gens qui vous mettent les bâtons dans les roues, mieux vaut ne pas s’y attarder. C’est mon cas. Je ne me suis jamais attardée à essayer d’en connaître les raisons quand cela m’est arrivé. Je préfère dépenser mon énergie dans les combats et non pas à réagir aux comportements conservateurs ou xénophobes.

Quelles sont les ambitions politiques actuelles de Rachida Dati ?

C’est tout simplement de continuer à remplir les mandats et mériter la confiance de celles et ceux qui m’ont élue. Il y aura des élections à préparer dans peu de temps ; je compte y participer et continuer à honorer mes engagements, en cohésion avec mes valeurs.

L’expérience européenne ne vous éloigne-t-elle pas de la France, ne voulez-vous pas retrouver le portefeuille ministériel ?

Je fais de la politique nationale tous les jours en étant députée européenne.

A posté une image

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

1er Championnat de France de Chkobba, le 19 juin, à Paris

A posté une image

C’est un évènement très original qui attend les Parisiens, le 19 juin prochain sur l’Esplanade Habib Bourguiba à Paris (75007). Sur une idée du magazine 00216 (le mag des Tunisiens de l’étranger et des amis de la Tunisie), est organiséle 1rechampionnat de France de chkobba (jeu de carte le plus populaire en Tunisie)

Pour la compétition, 400 équipes de 2 joueurs venant de toute la France sont attendus sur les bords de Seine. Pour cette journée placée sous le signe du partage et du mieux vivre ensemble, les organisateurs ont concocté un riche programme festif. Citons les animations suivantes : initiation à la Chkobba et autres jeux anciens tunisiens, préparation et dégustation du plus grand « lablabi » du monde (spécialité tunisienne à base de pois chiches), dégustation de mets et spécialités tunisiennes, hommage aux disparus « tunisiens » de l’année (Philippe Seguin, Super Nanny…) et bien d’autres curiosités.

Le site web qui sera lancé début Mai, sera le point départ d’une importante campagne de communication en France. L’édito web signé par Samir Bouzidi résume parfaitement l’état d’esprit de ce nouveau rdv, « Transmettre cette Tunisie de la joie de vivre que nos aïeux nous ont légué » …Un appel lancé à nos concitoyens tunisiens en France, amis d’autres cultures, amateurs de joies populaires.

L’évènement en bref :

Nom officiel : Championnat de France de Chkobba – Journée d’amitié France/Tunisie

Date et lieu : Samedi 19 juin, Esplanade Habib Bourguiba, 75007 Paris. Entrée gratuite

Initiateur : Le magazine 00216

Associations co‐organisatrices :
Jeunes Tunisiens, Anciens de Carnot Tunis, Tunaction, Association des Tunisiens de France (ATDF Argenteuil), Nabeul .net, Café Social de Belleville

Programme :

  • Le tournoi (800 joueurs soit 400 équipes de 2) à l’issue duquel seront décernés 9 prix.
  • Le village associatif : 6 grandes associations franco‐tunisiennes exposent leurs travaux et leurs projets
  • Initiation à la chkobba et aux jeux anciens tunisiens les plus populaires (el kharbga, el bis…)
  • Dégustation de mets et vins tunisiens : le vrai sandwich tunisien, le fricassé, la fameuse « brik», les mezzés façon tunisienne, les délicieuses pâtisseries fines « Masmoudi »…
  • Le plus grand Lablabi du monde (1000 litres de bouillon, 500 kg de pois chiches, 400 litres d’huile d’olive…)
  • Le Café Nostalgie : partager le thé avec nos « anciens » sous les sons mélodieux de nos illustres Ali Riahi ou HédiJouini…
  • Rencontres avec des artistes : conteurs de vieilles histoires tunisiennes, calligraphes…
  • Ecran géant pour suivre en direct les matchs
  • Carré VIP (personnalités franco‐tunisiennes et amies de la Tunisie)

Site web: www.chkobba.fr

Découvrez la vidéo Teasing de l’évènement

www.tuniscope.com

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Orange Tunisie lance ses activités mobile, fixe et internet en Tunisie

Le communiqué de presse officiel diffusé par France Telecom pour le lancement d’Orange en Tunisie.

A posté une image

Orange Tunisie lance ses activités mobile, fixe et internet en Tunisie

Orange et Investec, société tunisienne du groupe Mabrouk, annoncent aujourd’hui à Tunis le lancement

d’Orange Tunisie en présence de Didier Lombard, Président de France Télécom, et Marwan Mabrouk,

Président Directeur Général d’Investec. Le nouvel opérateur, qui ouvrira officiellement ses portes aux

clients le 5 mai, proposera ses services de télécommunications mobiles, fixes et internet. Orange Tunisie

va ainsi créer le premier véritable opérateur convergent du pays.

Ce partenariat représente une étape importante pour France Télécom-Orange – qui détient 49% de la

société – et son développement dans le bassin méditerranéen et en Afrique. Ce lancement marque ses

premiers pas au Maghreb, dans un pays offrant d’importantes perspectives de croissance.

Lors du lancement des activités d’Orange en Tunisie, Didier Lombard a déclaré : « Aujourd’hui Orange

est heureux de s’associer à Marwan Mabrouk pour bâtir le premier réel opérateur convergent de Tunisie.

Je crois beaucoup à ce type de partenariat, alliant un grand acteur local à un opérateur mondialement

reconnu. Nous nous engageons dans un projet qui permettra de développer le marché des

télecommunications tunisien, hissant ce pays au niveau des économies les plus compétitives. La qualité

et l’intensité des liens historiques, culturels et économiques tissés entre la Tunisie et la France confèrent

une teneur toute particulière à l’engagement d’Orange aujourd’hui. »

Depuis l’attribution de la licence en juin 2009, le lancement effectif des services d’Orange Tunisie était

attendu. En effet, même si le taux de pénétration du mobile est très élevé en Tunisie (90%), la demande

est forte pour des services à la fois innovants, dynamiques et simples qui font d’Orange l’une des

marques les plus réputées au monde. Pour se différencier, Orange Tunisie se positionne dès son

lancement sur des offres mobiles haut débit et des tarifs attractifs pour les communications

internationales.

Orange Tunisie investira un milliard de dinars (500 millions d’euros) pour lancer ses opérations et installer

le premier réseau 3G du pays. Ce réseau, opérationnel dès le lancement, couvre déjà la majorité des

grandes villes du pays et sa taille sera doublée d’ici la fin d’année. Conformément à sa stratégie, Orange

apporte son expertise et les moyens nécessaires pour assurer le déploiement d’un réseau 2G et 3G+ de

qualité supérieure permettant à terme une couverture nationale.

La Tunisie étant une destination privilégiée du tourisme, Orange Tunisie a déjà mis en place tous les

accords nécessaires pour répondre aux besoins spécifiques des voyageurs et a optimisé son réseau

pour permettre les usages en itinérance (roaming).

Dès son lancement, Orange Tunisie disposera d’un réseau de distribution de neuf boutiques en propre

ainsi que 400 points de vente et créera 1 500 emplois directs d’ici la fin de l’année. Les clients pourront

également s’informer sur l’ensemble des offres d’Orange sur le portail Internet : www.orange.tn

Orange est désormais présent dans 18 pays en Afrique et au Moyen Orient ; la Tunisie rejoint une

communauté de 130 millions de clients Orange dans le monde.

A propos d’Orange

Orange est la marque phare de France Télécom, un des principaux opérateurs de télécommunications dans le monde. Elle compte
près de 131 millions de clients, pour l’internet, la télévision et le mobile dans la majorité des pays où le Groupe est présent. En
2009, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 45,9 milliards d’euros (10,9 milliards d’euros au premier trimestre 2010) pour
l’ensemble de ses activités.

Au 31 mars 2010, le Groupe comptait 183,3 millions de clients dans 32 pays, dont 123,7 millions de
clients du mobile et 13,5 millions de clients ADSL dans le monde. Orange est le troisième opérateur mobile et le deuxième
fournisseur d’accès internet ADSL en Europe et l’un des leaders mondiaux des services de télécommunications aux entreprises
multinationales, sous la marque Orange Business Services.

La stratégie du Groupe est fondée sur la convergence et l’innovation. Elle se caractérise par la maîtrise des coûts et vise à faire
d’Orange l’opérateur intégré de référence pour les services de télécommunications en Europe.

Aujourd’hui, le Groupe reste concentré sur son coeur de métier d’opérateur de réseau, tout en développant ses positions sur des nouvelles activités de croissance. Afin de répondre aux attentes des clients, le Groupe s’efforce de fournir des produits et des services simples et conviviaux, grâce à son modèle de performance durable et responsable qui peut s’adapter aux conditions d’un écosystème en pleine mutation.

France Télécom (NYSE:FTE) est cotée sur Euronext Paris (compartiment A) et sur le New York Stock Exchange.

L’information a été relayé par de nombreux médias internationaux.

A posté une image

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie