Tunisie Panel est le premier Panel de Consommateurs Tunisiens en Ligne

Tunisie Panel est le premier Panel de Consommateurs Tunisiens en Ligne

Il réunit une communauté de consommateurs résidant en Tunisie constituant un échantillon permanent d’individus qui transmettent régulièrement leurs avis et opinions à propos d’un produit ou service qu’ils ont utilisé au moyen des questionnaires en ligne.

A posté une image


En devenant membre gratuitement de Tunisie Panel, vous serez régulièrement invités à répondre à des enquêtes sur des sujets très variés.

L’objectif de Tunisie Panel est de mener des études en ligne sur les habitudes d’achat et les préférences des consommateurs tunisiens, sur leurs avis concernant de nouveaux produits ou de nouvelles communications publicitaires.

Tunisie Panel est ouvert à tous les internautes résidant en Tunisie. Ils doivent disposer d’une adresse e-mail personnelle ou professionnelle, pour recevoir les invitations à participer aux enquêtes, et d’un accès à Internet, pour répondre aux enquêtes en ligne.

La participation au panel est entièrement gratuite, libre, volontaire et sans aucune obligation, de plus vous aurez la chance de découvrir des nouveautés en avant première!

Chaque questionnaire rempli par vous en tant que paneliste de Tunisie Panel est rémunéré par des points.

Le nombre de points à gagner est fixé en fonction de la longueur et de la complexité du questionnaire. Le participant cumule le nombre de points en fonction du nombre de questionnaires auxquels il a participé

Les points cumulés sont échangeables contre des cadeaux offerts par les entreprises qui commanditent ces études en ligne.

Vous pourrez aussi gagner des points en parrainant vos proches et vos amis.

Le site Tunisie-panel.com est une création de MDWeb, une entreprise tunisienne spécialisée dans les services informatiques et internet.

Le site Tunisie-Panel.com

La page Fan sur Facebook

Le compte Twitter

A posté une image

A posté une image

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Recrutement des webmasters, rédacteurs, designers, modérateurs …

Bonsoir,

On est un groupe des jeunes Tunisiens motivés par l’informatique et par technologie. Notre projet se présente dans un site communautaire très évolué utilisant les dernières technologies de communication.

Notre travail consiste à chopper les derniers actualités depuis les grands sites d’informatique et de technologie.
Vous pouvez visiter notre site sur l’adresse { www.mssurf.org }.

Actuellement, nous sommes 3 personnes impliqués sur ce projet et nous recherchons :

Webmasters :

  • L’animation du site (forums, chats…)
  • Avoir de bonnes bases en rédaction et en design
  • La créativité et l’imagination
  • L’autonomie / le goût du travail en équipe

– Rédacteurs :

  • Très bonne capacité rédactionnelle en français. Ortographe et grammaire irrèprochables.
  • Une très bonne capacité à rédiger de manière originale à partir de différentes sources sur de multiples supports.

Designers /Graphistes

  • Photoshop surtout, idéalement html/css pour l’intégration
  • Éventuellement flash (option)

Modérateurs

  • Une à deux heures de présence (en discontinu) quotidienne sont demandés
  • Avoir un français correct

Veuillez passer vos demandes sur http://www.mssurf.org/recrutement . On vous répondra dans un délais de 2 à 3 jours après la soumission de votre demande.

tout recruté sera commis comme un bénévole sans aucune rémunération..

Si vous souhaitez obtenir une quelconque information, veuillez me contacter par un message privé ou par répondre à ce sujet.

Cordialement, Tycoon.

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Facebook 1,5 millions d’identités volées en vente!

Un pirate du nom de Kirllos propose à la vente des millions de données personnelles issues de comptes Facebook. Une manne pour les spammeurs et autres messages malveillants.

un groupe de chercheurs de l’unité défense de Verisign a intercepté une proposition d’achat de noms d’utilisateurs, ainsi que les mots de passe de comptes Facebook. Le volume apparaît impressionnant, car plus de 1,5 millions d’identités ont été piratées par un dénommé Kirllos.

Le tarif était compris entre 25 et 45 dollars pour 1 000 contacts, variant selon le nombre d’amis de l’utilisateur. Le pirate semble avoir déjà vendu 700 000 identités, selon Rick Howard, directeur de l’unité Cyber Intelligence de Verisign. Il souligne que des précédents existent notamment en Russie, mais pas à ce niveau de récupération de données.

Du côté des pirates, il s’agit d’une grande opportunité pour étendre sa base de données pour le spam, mais aussi le scam (message frauduleux vous demandant votre mot de passe ou bien votre numéro de carte de crédit).

Source de cette information

Facebook n’en est pas à son premier acte de piraterie, il est même une cible privilégiée des cyber-criminels en tous genres, mais cette fois, le piratage semble à très grande échelle.

Selon 20 minutes, « une fois que vous avez accès à un compte, il est facile d’envoyer un message à ses contacts. Du type ‘regarde ces photos de toi’, il est accompagné d’un lien qui redirige la victime vers un site contenant du code malicieux permettant d’infecter sa machine. Cette dernière peut ensuite être utilisée pour du spam en étant intégrée à un botnet (réseau de machines dites ‘zombies’) ».

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Internet au bureau

En france , on en parle.Est-il normal d’utiliser Internet à des fins personnelles .

Si oui , dans quelles limites .

Et chez nous où en est on ?

Actuellement , y a -t-il une utilisation excessive de cet outil , ô combien indispensable , à des fins personnelles ?
Peut-on fixer des quotas ?
Finalement qui contrôlera qui ? 3mr-Isuzu ou 3mor-Lada ?
A vos claviers .

Surfer sur le net ou consulter ses mails personnels au bureau sont autant d’activités devenues banales. Votre employeur peut-il cependant vous les reprocher ?
A posté une image En 2009, les salariés auraient passé 86 minutes par jour en moyenne sur internet depuis leur lieu de travail. Dont seulement un tiers à titre professionnel, selon une étude réalisée par Olféo. De quoi déculpabiliser les salariés qui aiment à flâner sur le net entre deux plages de travail. Un tel usage d’Internet au bureau est-il permis pour autant?

Si l’utilisation d’Internet à des fins personnelles n’est de manière générale pas favorisée par les entreprises, elle est en tout cas tolérée. En partie parce qu’une interdiction pure et simple de surfer sur le web pour consulter ses e-mails, lire un article de journal, ou écouter de la musique serait techniquement très difficile à mettre en place. Nombreuses sont cependant les entreprises qui filtrent ou prohibent certains sites, via leur charte informatique. L’objectif est alors avant tout de se couvrir, pour éviter que les agissements virtuels de leurs salariés, qui engagent toujours la responsabilité de l’entreprise, ne soient à l’origine de condamnations. Une façon d’éviter aussi qu’ils ne saturent la bande passante et ne nuisent à la productivité de leurs collègues.

Un usage «raisonnable» est exigé
Mais s’il est toléré de surfer sur le web à des fins personnelles, cet usage doit rester «raisonnable», précise le code du travail. Un caractère que le juge apprécie en cas de litige. L’envoi de 156 mails personnels en deux mois a par exemple été considéré par l’employeur comme justifiant le licenciement d’un salarié pour «utilisation abusive d’internet sur son lieu de travail». Une décision confirmée par les prud’hommes.

Tout en restant dans les limites d’une utilisation raisonnable du net, «L’employeur a droit de regard sur tout mail ou fichier créé par ses employés avec les outils informatiques mis à leur disposition, à moins qu’ils ne soient explicitement «personnels»» explique Ahmed Baladi, avocat associé chez Allen & Overy. Une notion à laquelle sont a priori assimilées les boîtes mails externes (type gmail, yahoo ou orange…). Le principe du respect de la vie privée demeure donc applicable sur le lieu de travail, à la seule condition pour le salarié de préciser clairement ce qu’il veut voir relever de sa vie privée. Pas toujours évident pour autant de titrer régulièrement ses mails «PERSONNEL».

source : lefigaro.fr

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Des entreprises françaises à la recherche de main-d’oeuvre tunisienne

Seul pays d’Afrique du Nord à avoir signé avec la France un accord sur la gestion concertée des flux migratoires, la Tunisie a abrité mercredi un forum franco-tunisien sur l’emploi. Sur un contingent annuel de 9.000 Tunisiens pouvant travailler légalement dans plus de 70 métiers dans l’Hexagone, en vertu de cet accord signé en 2009 et ratifié en juillet dernier, seulement 2.500 placements ont été opérés en 2009.

Aussi, selon l’ambassadeur de France à Tunis, Pierre Menat, le forum tend-il à favoriser une « bonne application » de l’accord.

Pour le diplomate français, les pays méditerranéens font face aux mêmes défis et « c’est en les relevant ensemble que la région peut créer des emplois ».

Il a rappelé, dans ce contexte, l’enveloppe de 23 millions d’euros accordée récemment par l’Union européenne à la Tunisie pour l’aider à promouvoir l’emploi et la formation.

Quelque 50 entreprises et organismes français étaient présents à ce forum, le premier du genre, à la recherche de profils de diplômés tunisiens à même de satisfaire leurs besoins en personnels.

Les secteurs ciblés étaient notamment l’informatique, les télécommunications, la plasturgie, le management, le bâtiment, le textile et le tourisme.

Considéré comme « la priorité des priorités » des programmes gouvernementaux, le chômage frappe de plein fouet les promus des universités tunisiennes qui injectent chaque année plus de 70.000 jeunes sur le marché de l’emploi.

L’idée centrale qui s’est dégagée des interventions est que la question de la migration et de la mobilité professionnelle doit être gérée de manière concertée en vue d’aboutir à des solutions pratiques qui prennent en compte les intérêts de toutes les parties en matière d’emploi et de lutte contre l’émigration clandestine.

Des études de la Banque mondiale citées dans une communication, prévoient que l’Europe connaîtra des déficits de main-d’oeuvre estimés à 66 millions d’actifs à l’horizon 2050, alors que dans la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) la croissance de la population active dépassera les 40 millions.

Source nouvelobs.com

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie