Jendouba : Importants projets pour le développement de l’écotourisme

A posté une image

Une nouvelle tendance prend de plus en plus de place pour le tourisme tunisien : le tourisme écolo.

De nouveaux projets se mettent en place pour répondre à ce nouveau besoin.
A Jendouba, des travaux sont en cours pour l’aménagement d’un circuit d’écotourisme partant de Tabarka jusqu’au parc national d’El Feyja, en passant par Aïn Draham, Hammam-Bourguiba, la Maison de l’artisanat de Fernana, les zones archéologiques de Bulla Regia et Chemtou et les barrages de la région.
Le coût global de ce projet est de 150 mille dinars.

D’autres projets sont menés dans la région, consistant, notamment, en la protection de l’écosystème à Chéhid (délégation de Ghardimaou) à travers la création de pépinières de plantes naturelles et de rosiers, l’aménagement de parcs publics, le compostage de feuilles d’arbres forestiers et l’installation de relais dans le Parc national d’El Feyja.

A cet effet, la direction des forêts a réservé deux hectares et demi, dans le parc, pour le développement et l’exploitation des services touristiques et écologiques dans le cadre d’une concession d’une durée de cinq ans.
D’autres projets sont envisagés dont l’aménagement d’une réserve naturelle à Bent Ahmed (délégation de Fernana) et d’un parc naturel à Oued Ezzane, à Aïn Draham, outre la création de plusieurs parcs urbains.

La région de Jendouba est l’une des régions prioritaires en matière d’investissement dans les projets écologiques, vu les vertus de son microclimat et ses richesses naturelles loin de toute source de pollution.
En outre, les autorités locales et régionales comptent appliquer le concept « Un village, un produit » pour la valorisation des filières de distillation des huiles essentielles, de fabrication de savon naturel et de production de miel biologique.

Des travaux sont en cours, dans le village de Béni Mtir, pour la réalisation d’un projet éco-touristique composé d’une station thermale, d’unités résidentielles et d’espaces pour les activités sportives et environnementales, moyennant des investissements de six millions de dinars.

Ce projet éco-touristique est composé d’une station thermale (comprenant une unité touristique de santé, un hôtel, un restaurant et un institut de beauté), d’unités résidentielles et d’espaces pour les activités sportives et environnementales.

A ce titre, le projet s’inscrit dans le cadre du tourisme écologique grâce à la présence d’une source d’eau chaude appelée «Hammam Salhine» qui est la plus chaude de Tunisie et l’une des plus chaudes du monde. Elle est connue pour ses vertus curatives des maladies rhumatismales, inflammatoires et épidermiques.

Ce projet ne manquera pas d’impulser le secteur touristique dans le gouvernorat de Jendouba.

Parc d’ El Feyja et préservation de la biodiversité

Il est à rappeler que la région de Jendouba abrite un site naturel important pour la préservation de la biodiversité et la valorisation des ressources naturelles qui est le parc national d’El Feyja (délégation de Ghardimaou).

Le parc comprend une forêt de chênes zen considérée comme la plus belle zènaie en Afrique du Nord. Le sous-bois de la zénaie présente une large panoplie d’espèces médicinales et aromatiques ce qui a rendu le site un terrain propice pour la recherche en phytopharmacie.

Le parc national d’El Feyja est le dernier refuge naturel pour certaines espèces endémiques de Tunisie et d’Afrique du Nord, dont le plus célèbre est le cerf de Berbérie.

L’aspect social au niveau du parc est bien développé. La population a été bien impliquée dans les programmes de gestion du parc.

Source : www.lapresse.tn

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Foire internationale du livre de Tunis

La 28ème session de la Foire internationale du livre de Tunis se déroulera du 23 avril au 2 mai 2010, au parc des expositions du Kram.

Avec la participation de plus de 30 pays et 323 exposants qui représentent des maisons d’édition spécialisées dans les divers champs de la création et de la connaissance, la foire du livre de Tunis est considérée comme l’une des plus importantes manifestations culturelles du pays.

Parmi les invités, on cite l’écrivain chinois Liu Xil Jilanj, le romancier égyptien Youssef Zeidane, auteur du roman  »Azazil » qui avait suscité la polémique en Egypte et dans le monde arabe, l’Algérienne Ahlem Mostaghanmi qui vient de publier deux livres:  »Nesyane.Com » (Oubli.com), et  »Qouloubouna maâhom, wa qanabilohom aleyna » (Nos cœurs sont avec eux, et leurs bombes, sur nos têtes). Le Français Jean Rouaud, prix Goncourt 1990, et le syrien Farouk Mardam-Bey, directeur de la collection Sindbad chez Actes Sud, et Olivier Barrau, producteur à TV5, figurent également au nombre des invités.

Quant au programme de la manifestation, il comporte un colloque international intitulé ‘L’universel et le local dans la pensée et la création », une journée d’étude sur  »Le livre dans les médias », une table ronde ayant pour thème  »L’édition et la diversité culturelle », une rencontre sur  »La création dans la langue de l’Autre à et l’Autre dans notre langue » en collaboration avec le Centre national de traduction, outre un colloque sur la nouvelle, en collaboration avec l’Union des écrivains tunisiens.

www.nsens.tn

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

JO 2010: coup d’envoi ce soir des Jeux de Vancouver

La flamme olympique brillera vendredi soir sur la baie de Vancouver, à l’issue de la cérémonie d’ouverture des 21es Jeux d’hiver, qui doit évoquer l’immensité du Canada, sa diversité culturelle et faire une large place aux autochtones, largement associés à l’organisation de cet événement planétaire. La cérémonie débute à 18 heures (3 heures du matin à Paris), et doit durer environ trois heures, en prélude à une fête sportive d’un peu plus de deux semaines, qui s’achèvera le dimanche 28 février.

Comme le veut la tradition, le Canada a gardé secrète l’identité du dernier porteur de la flamme, celui qui embrasera la vasque. « Il s’agira d’une personne qui symbolisera tout ce que nous avons essayé de faire en organisant ces Jeux », a simplement dit John Furlong, le patron du comité d’organisation, qui assure que quatre personnes seulement sont dans le secret des dieux. (Lire l’article La flamme olympique première star des Jeux)

Après le défilé des athlètes, place à la compétition. Si la météo le permet, la première médaille sera décernée dès samedi matin, sur le petit tremplin de saut à ski. Pour l’heure, la neige et le brouillard perturbent les entraînements dans les deux stations de montagne, Whistler et Cypress Mountain. A Whistler, le site du ski alpin et du ski de fond, l’entraînement de la descente a été fortement perturbé. (Lire la note Les descendeurs dans l’inconnu sur le blog Contre-pied)

Ensuite ce sera au tour des grandes vedettes de la quinzaine d’entrer en piste, du descendeur suisse Didier Cuche au sauteur autrichien Gregor Schlierenzauer. (Voir le portfolio Les stars de Vancouver) Quant au pays hôte, il n’aura d’yeux que pour ses hockeyeurs, sommés de rapporter le titre olympique et d’emmener dans leur sillage toute une armada de skieurs, biathlètes et autres bobeurs aux dents longues. (Lire l’article Le Canada veut les médailles et l’affection du public)

Dans l’ombre des rois de la piste ou de la glace, les représentants des délégations plus modestes tenteront de se faire une place au soleil, comme le fondeur éthiopien Robel Zeimichael Teklemariam ou le skieur ghanéen Kwame Nkrumah-Acheampong. (Lire l’article Petites délégations pour pays chauds)

Côté français, cent huit athlètes ont fait le déplacement. (Voir l’infographie présentant la délégation française) Derrière Vincent Defrasne, le porte-drapeau de la délégation, les Tricolores tenteront de faire mieux qu’à Turin – neuf médailles, dont cinq d’or. Julien Lizeroux, Marie Marchand-Arvier, Brian Joubert, Vincent Vittoz ou encore Ophélie David disposent de bonnes chances de monter sur un podium olympique. lemonde.fr

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

La Tunisie abrite le 3ème forum mondial de la musique

A posté une image

TUNIS, 16 octobre (Xinhua) — Le conseil international de la musique (CIM) a choisi la Tunisie pour y tenir, du 17 au 22 octobre 2009, son troisième forum mondial sur la musique, soit deux ans après la conférence de Pékin.

Selon Fethi Zghonda, directeur du département de musique et de danse au ministère de la Culture tunisienne et coordinateur général du forum, 150 experts et participants étrangers prendront part à cette importante manifestation qui atteste l’intérêt particulier accordé par la Tunisie à la musique.

Membre du CIM depuis les années 60, a-t-il ajouté, la Tunisie accueillera le CIM qui, pour la première fois, a invité des jeunes à participer à son forum pour apporter leurs idées et leurs perspectives aux problèmes que connaît la musique aujourd’hui.

Pour cette année 2009, le CIM tiendra sa 33ème assemblée générale les 15 et 16 octobre pour discuter à huit clos des questions afférentes au Conseil

Ce forum offrira la plateforme idoine pour échanger les connaissances et les expériences dans le domaine de la musique, pour bâtir un avenir meilleur pour la musique.

Il mettra l’accent sur cinq thèmes que le CIM considère d’une importance majeure.Le premier thème, portant sur la diversité culturelle se penchera, à ce propos, sur la mise en oeuvre de la convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et notamment de ses objectifs visant à soutenir la diversité culturelle à l’intérieur de frontières nationales, le développement culturel en particulier dans les pays en voie de développement et les échanges culturels.

Les participants se pencheront, dans un deuxième volet portant sur « le changement de paradigmes dans les politiques culturelles », sur les dernières tendances de la politique en matière de la culture et de la musique, plus spécifiquement en Tunisie, en Europe et en Afrique.

Dans le troisième axe portant sur la créativité et l’innovation dans la distribution de la musique, les participants poursuivront le débat entamé au 2ème forum mondial sur la musique à Pékin, tout en mettant l’accent sur les nouvelles évolutions dans la distribution numérique.

Le thème consacré à l’éducation musicale explorera de près l’éducation musicale à l’échelle mondiale alors que le dernier axe s’articulera autour des défis pour la musique savante à travers le monde et qui a pour but de dresser un état des lieux de la musique savante dans différentes régions du monde.

Le forum mondial offrira, par ailleurs, l’occasion de se pencher sur les convergences en faisant la distinction entre musique tunisienne et musiques en Tunisie.

Source : french.news.cn

Voir l’article complet sur le Forum

forum

Forum TunisieChat Tunisien

3ème édition du festival international du film de Tunis

A posté une image

A l’occasion du FIFT ( Festival International du Film de Tunis), du 24 au 27 septembre 2009, le fondateur et directeur Nicolas Brochet, met la femme à l’honneur, avec pour thème : « Femmes je vous aime ». Il déclare à l’ AFP ( Agence France Presse) : « cette 3ème édition honore la femme créatrice,qu’elle soit actrice, réalisatrice, ou productrice », et déclare que la femme joue un rôle direct ou indirect dans le développement du 7ème art.

En raison d’échanges entre les cinématographes tunisiens et étrangers,le but serait de consolider le dialogue inter-civilisationnel, la solidarité, la diversité culturelle, ainsi que de positionner ce festival parmi les plus grands festivals de cinéma du monde.

De nombreuses surprises sont attendues, à savoir, une sélection de films plus large, des hommages rendus, des rétrospectives de filmographie, des invités plus prestigieux et des soirées encore plus belles.
25 films sont en compétition, dont 14 représentés par des pays arabes (Tunisie, Lyban, Egypte, Koweit …) et étrangers ( France, Pays bas,Allemagne, Bosnie, Chili…).

Le jury est composé de la réalisatrice tunisienne Moufida Tléli, sa compatriote l’actrice Mounet Nordine ( directrice de la troupe théâtrale de tunis), de l’actrice Dorra Zarouk, et l’incontournable Myreille Darc.
En terme d’avant gout, on peut citer quelques films en compétition, à savoir « Alhambra », par Karin Albou, drame franco-tunisien, «Premières neiges », par la bosniaque Aida, « My dream » par WangHonghai, « La berceuse » par Raja Amari….

Pour ce qui est du programme de ce festival et bien je vous invite à le voir ICI

Voir l’article complet sur le forum

forum

Radio video