James Cameron annonce un deuxième Avatar pour 2013

A posté une image

Voilà qu’Avatar est en train de connaître un engouement sans précédent du coté de la Tunisie, avec les projections en 3D au CinémAfricArt., qu’on entend déjà parler d’un Avatar 2, pour 2013, et c’est bien normal quand on sait que cette machine à dollars a engendré plus de 2,7 milliards de dollars en salles dans le monde.

Le réalisateur James Cameron a, en effet, annoncé à l’occasion d’un forum de discussion sur la technologie 3D à Séoul, qu’il va travailler dur pour sortir le deuxième volet d’Avatar, d’ici trois ans. Il a par ailleurs laissé entendre qu’il annoncerait une date de sortie définitive d’ici quelques mois.

Le cinéaste américain planche également sur une version 3D de son  » Titanic « , d’ici à 2012, soit 15 ans après la sortie de la version originale du film aux 11 oscars.

www.leaders.com.tn

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Festival de Festival Cannes: Hors-la-loi déjà sous le feu des critiques

POLEMIQUE – Signé Rachid Bouchareb, ce film retraçant un pan tumultueux de l’histoire algérienne – des années 30 à l’indépendance – défraye déjà la chronique politique et intellectuelle. Une nouvelle illustration de la difficulté d’évoquer le passé colonial français dans les oeuvres…

Le festival de Cannes tient sa première polémique. Hors-la-loi, le film de Rachid Bouchareb évoquant en partie la Guerre d’Algérie, n’a jamais été projeté mais sa pub est déjà assurée. Lionnel Luca, député UMP des Alpes-Maritimes, l’a accusé de «falsifier» l’histoire, de «manichéisme» et de «négationnisme» alors même qu’il n’a pas vu le long-métrage représentant l’Algérie lors du Festival de cinéma. Il se fonde sur un bref rapport rédigé par le service historique du ministère de la Défense, sur la base du scénario du film. Cette sortie de l’élu lui a valu de remporter ce vendredi le «prix de la bêtise», remis à l’unanimité par la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques.

Des associations représentant des harkis, des anciens combattants et des pieds-noirs, ont également critiqué le film. André Mayet, un élu non encarté de la majorité UMP de Cannes, et président de la Maison des rapatriés de la ville, a même appelé le préfet à «interdire» la projection du film, faisant valoir les risques de troubles à l’ordre public. Une cérémonie en mémoire de «toutes les victimes de la guerre d’Algérie» sera organisée à Cannes, en présence du sous-préfet, le 21 mai, jour de projet d’Hors-la-loi. Une «campagne» dénoncée par une douzaine d’intellectuels dans une tribune publiée par Le Monde cette semaine, «symptôme du retour en force de la bonne conscience coloniale dans certains secteurs de la société française, avec la complicité des gouvernants».


«Une blessure»

Tant bien que mal, Thierry Frémaux a tenté de désamorcer la polémique. «Je sais bien que Cannes est une telle chambre d’écho que la tentation est grande de l’instrumentaliser pour s’y faire entendre, mais il est temps (…) d’apaiser les discussions et d’attendre, pour les reprendre, que les films « incriminés » soient vus», a-t-il réclamé ce vendredi. Un peu plus tôt dans la semaine, il avait expliqué que «l’art ne se résume pas à échanger des mots d’amour, il contribue aussi à visiter la grande et les petites histoires. Cannes est là pour servir le cinéma et accueillir les débats qui vont avec».

En l’occurrence, Thierry Frémaux devrait être servi par cette polémique pas si étonnante, d’après l’historien Benjamin Stora, spécialiste de la guerre d’Algérie. «Le refus d’assumer la guerre d’Algérie est très mal vécu par une part importante de la société française aujourd’hui: il faut donc l’affronter», estime-t-il ce vendredi dans un entretien à l’AFP. Dans La gangrène et l’oubli, publié en 1991, il jugeait que cette guerre était loin d’être finie «dans les têtes et dans les cœurs», faute d’avoir été «suffisamment nommée, montrée, assumée dans et par une mémoire collective». «C’est là tout le problème du regard sur ce passé colonial, la difficulté de faire un travail de deuil sur la perte de l’Algérie française, qui reste une blessure dans l’histoire du nationalisme français», poursuit-il.

En 2006, un autre film de Rachid Bouchareb, Indigènes, qui évoquait le sort des soldats algériens, marocains et tunisiens durant la Seconde Guerre mondiale, avait déjà suscité une large controverse sur le passé colonial de la France. Présenté à Cannes également, ses quatre acteurs principaux avaient raflé le prix d’interprétation. Le chemin à suivre pour Hors-la-loi?

20minutes.fr

le 13 mai Rachid bouchareb appelle au calme :Rachid Bouchareb a réagi pour la première fois à la polémique qui entoure son film « Hors-la-loi ». Dans une déclaration envoyée, jeudi 13 mai, au festival de Cannes, le réalisateur franco-algérien appelle au calme. « Depuis trois semaines, une polémique précède la présentation à Cannes de mon film Hors-la-loi, alors que ceux qui participent à cette polémique n’ont pas vu le film », écrit le cinéaste dont le film, qui représente l’Algérie au festival, sera projeté en compétition le 21 mai à Cannes.

« Devant de telles passions et dans un souci d’apaisement, il m’apparaît important de rappeler deux choses », poursuit-il. « Hors-la-loi est un film de fiction, une saga qui raconte l’histoire de trois frères algériens et de leur mère sur une période de plus de trente-cinq ans, du milieu des années trente à l’indépendance de l’Algérie en 1962 », précise Rachid Bouchareb. « Il faut qu’il soit possible que le cinéma aborde tous les sujets », poursuit le réalisateur. Se défendant de vouloir faire œuvre d’historien, il poursuit : « je le fais en cinéaste, avec ma sensibilité, sans obliger quiconque à la partager. Après les projections, il sera temps que le débat public se déroule ». « Attaché comme je le suis à la liberté d’expression, il me paraît normal que certains puissent être en désaccord avec mon film, mais je souhaite que ce désaccord s’exprime dans un cadre pacifique et dans la sérénité du débat d’idées », affirme encore Rachid Bouchareb. « Pour le monde entier, la France est une terre de liberté et je suis particulièrement fier d’y montrer mon film, dans le plus prestigieux des festivals. Je souhaite que cette projection se fasse dans le respect mutuel et dans un climat serein », conclut-il.

tsa-algerie.com

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Qu’en pensez-vous ?

C’est une discussion génèrale où nous pouvons poster ce que nous voulons et ce qui nous vient à la tête ou ce que nous lisons et qui nous parait intéressant ou autre et en le partageant, nous demandons ce qu’en pensent nos ami(e)s matunisien(ne)s

Je commence :

Il y a toujours 4 choses que l’on ne peut jamais réparer (si je peux appeler çà comme çà)

1 – Il n’est pas possible de récupérer la pierre que l’on a jetée
2 – Il n’est jamais possible de reprendre, ou retirer les mots que l’on a prononcés
3 – Il n’est jamais possible de vivre l’occasion que l’on a ratée
4 – Il n’est jamais possible de revivre sa jeunesse ou le temps que l’on a perdu

Qu’en pensez-vous ?

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

Expo de Shanghai : le pavillon tunisien brillera par ses traditions et sa modernité

La ville de Shanghai a été sélectionnée pour accueillir la prochaine Exposition Universelle qui débutera le 1er mai 2010.

La Tunisie sera présente avec un pavillon de 1000 m2 dans la zone C. Le thème choisi est : Hosting City, Connected City « Ville accueillante , ville connectée » avec une estimation d’environ 2.2 millions visiteurs.


A posté une image

Interview realisé pour le site chine-information.com :

« Nous avons un pavillon national qui est de 1.000m2 dans la zone C, et nous avons ajouté un autre thème de participation + ville accueillante, ville connectée+ qui est dans une harmonie avec le thème principal de l’Expo. Notre thème a pour objectif de montrer l’aspect de notre histoire et tradition toujours collectée avec d’autres civilisations et également de montrer que nous sommes un pays moderne avec ses atouts dans les domaines culturel, économique, technologique et de protection de l’environnement », a expliqué un responsable tunisien.

« C’est un pavillon qui regroupe la modernité et le traditionnel que l’on veut montrer à l’extérieur », a-t-il dit avec fierté, en nous montrant des images à l’ordinateur.

A posté une image

Le pavillon de la Tunisie a une façade grandiose pour  » accueillir les invités des quatre coins du monde » avec le bleu et le blanc, couleurs préférés du célèbre village pittoresque Sidi Bou Saïd, et l’architecture typique de la Tunisie. Les deux côtés du pavillon montrent l’aspect du désert du Sahara, les plages de la Méditerrannée et d’autres paysages du pays qui attirent de plus en plus nombreux touristes du monde entier.

« On a changé plusieurs fois le décor et la présentation à l’ intérieur du pavillon, même avec la nouvelle technologie. Par exemple, au centre il y aura une fontaine d’eau qui jaillit depuis la Tunisie vers le reste du monde en utilisant les rayons de laser « , a expliqué le responsable, mentionnant d’autres installations notamment une miniature de l’amphithéâtre romain d’El Jem, le troisième dans le monde par ses dimensions.

En outre, seront également installés un espace de détente pour créer l’ambiance paisible et une galerie d’art avec une collection de peintures.

Selon le Commissariat, des activités sont prévues dans le riche programme du pavillon tunisien, comme les « Journées touristiques de la Tunisie à Shanghai » en juin, avec le déplacement du ministre tunisien du Tourisme. Ces journées seront animées par des spectacles, de la musique et du folklore.

Pour le mois de juillet, ce seront « Journées d’amitié tuniso- chinoises » au cours desquelles des expositions et rencontres, discussions et contacts seront organisés, notamment « une présentation de la médecine traditionnelle chinoise au pavillon tunisien pour montrer comment elle peut être utile pour le peuple tunisien », a ainsi indiqué le Dr Ezzeddine Jebali, secrétaire général de l’Association d’amitié Tunisie-Chine. Ces activitées visent à montrer la longue histoire des relations amicales entre la Tunisie et la Chine.

Le 19 septembre sera la « Journée nationale de la Tunisie à l’ Expo », avec le déplacement éventuel d’une « personnalité importante  » tunisienne conduisant une grande délégation d’hommes d’affaires.

Le 20 septembre, une « Journée de partenariat et d’ investissement Tunisie-Chine » permettra aux hommes d’affaires tunisiens et chinois de se rencontrer et d’échanger leurs expériences. Elle vise aussi la mise en place d’une plate-forme de coopération entre les deux pays.

Le 23 septembre, une « Journée de l’huile d’olive tunisien » sera organisée. Un programme d’animation, qui a été élaboré, comporte une séance de dégustation d’huile d’olive et la distribution d’ échantillons aux visiteurs. Le stand a réservé un espace pour exiber d’autres produits du terroir dont les dattes et le vin tunisien.

En octobre, il y aura des « Journées culturelles pour la valorisation du patrimoine culturel du pays » afin de montrer « la richesse et la diversité culturelle et civilisationnelle de la Tunisie », a souligné le coordinateur général, ajoutant que le parrain de la participation n’est autre que Oussama Mellouli, champion olympique tunisien du 1 500 m nage libre aux JO de Beijing, organisés également par la Chine.

L’objectif de la participation de la Tunisie à l’Expo de Shanghai est de mieux faire connaître les réalisations du pays dans les domaines économique, politique, culturel et social et de promouvoir l’image de la Tunisie à l’échelle internationale. Un site spécial sera lancé la semaine prochaine sur la participation de la Tunisie à cette manifestation universelle de Shanghai.

A posté une image

A posté une image

A posté une image

A posté une image

Site de l’expo tunisie : expo2010-tunisia.com

Source: Chine-informations

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie