Génie quand tu nous retiens …

Génie des maths, il refuse un prix d’un million de dollars

Une fois n’est pas coutume , j’ai voulu faire partager cet article avec nos amis scientifiques .Voilà un mathématicien qui fait parler de lui à l’echelle mondiale .Mais je me demande pourquoi il refuse deux fois la récompense , et quitte fréquemment son poste de travail .Fait il la grosse tête , ou est-il un homme de principe à refuser le matérialisme de ce bas monde .A vous de voir ….

A posté une image
Photo non-datée de Gregori Perelman fournie par l’IMU. Crédits photo : ASSOCIATED PRESS
Grigori Perelman, un Russe de 44 ans, a décliné la récompense de l’Institut Clay des Mathématiques pour avoir résolu la conjecture de Poincaré. Depuis quatre ans, il vit reclus dans son petit appartement vétuste de Saint-Pétersbourg.
A posté une image Les chiffres, oui, mais pas sur des billets verts. Le russe Grigori Perelman, rendu célèbre pour avoir résolu l’un des problèmes mathématiques les plus difficiles posés au 20e siècle, a fait savoir lundi qu’il refusait d’aller chercher le «Prix du Millénaire» que lui a décerné la semaine dernière l’Institut Clay des Mathématiques un prix qui l’aurait pourtant récompensé d’un million de dollars (750.000 euros). C’est la seconde fois que ce brillant mathématicien, réputé pour être un homme discret, ne vient pas chercher un prix qui lui a été décerné.

Pour Grigori Perelman, tout démarre en 2002. Alors chercheur à l’Institut Steklov de Mathématiques de Saint-Pétersbourg, ce Russe de 44 ans décide de publier ses recherches sur la conjecture de Poincaré sur une plateforme gratuite Internet, destinée aux scientifiques. Cet exercice mathématique, de nombreux chercheurs s’y sont cassé les dents auparavant. Formulée pour la première fois par Henri Poincaré en 1904, il s’agit d’arriver à déterminer si une forme quelconque peut constituer une sphère de trois dimensions.

L’air de rien, Grigori Perelman explique avoir résolu le problème, pourtant considéré par l’Institut Clay comme l’un des «sept problèmes les plus recherchés du millénaire». Rapidement, la nouvelle se propage dans le milieu scientifique et la trouvaille est validée par les plus grands chercheurs. Après avoir travaillé des années dans l’anonymat le plus total, le mathématicien devient une référence dans le milieu.

Il a démissionné de son poste de chercheur
Mais Grigori Perelman n’est pas préparé à cette consécration. En 2005, quelque peu dépassé par la situation, il décide de quitter ses fonctions à l’Institut Steklov où il travaille depuis quinze ans. En 2006, l’Union mathématique internationale (IMU) lui décerne, sans surprise, la prestigieuse médaille Fields, sorte de Prix Nobel de mathématiques décerné tous les quatre ans. Une médaille qu’il n’ira jamais chercher, préférant expliquer aux journalistes – sans leur ouvrir la porte de son appartement – qu’il ne souhaite pas «être exposé comme un animal dans un zoo». «Je ne suis pas un héros de mathématiques, leur lance-t-il alors. Je ne suis même pas un génie, c’est pour cela que je ne veux pas que tout le monde me regarde».

Ainsi, depuis quatre ans, Grigori Perelman vit quasiment reclus dans un petit appartement de Saint-Pétersbourg, en compagnie de sa mère âgée. Selon l’une de ses voisines, qui s’est confiée au Daily Mail, l’homme vivrait dans des conditions plus que rudimentaires : «J’ai été une fois dans son appartement et j’ai été abasourdie. Il y a seulement une table, un tabouret et un lit avec un matelas crasseux cédé par les anciens locataires». D’après ses proches, l’homme aurait cessé toute recherche dans le domaine des mathématiques.

Source : Le Figaro

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

La Poste Tunisienne lance le bureau de poste virtuel

A posté une image

www.guichetnet.poste.tn, est l’adresse électronique du bureau de poste virtuel que la poste tunisienne vient de lancer. C’est un site marchand permettant une disponibilité des services 24h/24h et 7 jours /7.

Le site offre aux internautes une panoplie de services et des prestations électroniques, postales et financières. Ainsi, les clients de la Poste tunisienne pourront acheter en ligne des produits et des services et effectuer des paiements sécurisés à travers la plateforme de paiement électronique e-Dinar.

Ce bureau virtuel procure, également, des informations utiles sur le réseau postal. Il permet aux clients de la Poste de faire le suivi de leurs envois Rapid-Poste ou, tout simplement, la gestion de leurs boîtes postales numériques respectives. Parmi les services fournis, on peut citer l’envoi d’un mandat e-Dinar ou d’une carte postale, l’achat en ligne d’un bouquet de fleurs naturelles ou encore l’achat de timbres-postes, de produits philatéliques ou de billets de matches sportifs et de festivals.

Les clients auront également la possibilité de payer leurs factures et de gérer en ligne leurs comptes Epargnes ou leurs comptes courants postaux (CCP). Ils pourront aussi envoyer des web télégrammes ou payer en ligne des déclarations douanières.

tendancemag

c’est pas trop tôt !!!

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie

La Tunisie abrite le 3ème forum mondial de la musique

A posté une image

TUNIS, 16 octobre (Xinhua) — Le conseil international de la musique (CIM) a choisi la Tunisie pour y tenir, du 17 au 22 octobre 2009, son troisième forum mondial sur la musique, soit deux ans après la conférence de Pékin.

Selon Fethi Zghonda, directeur du département de musique et de danse au ministère de la Culture tunisienne et coordinateur général du forum, 150 experts et participants étrangers prendront part à cette importante manifestation qui atteste l’intérêt particulier accordé par la Tunisie à la musique.

Membre du CIM depuis les années 60, a-t-il ajouté, la Tunisie accueillera le CIM qui, pour la première fois, a invité des jeunes à participer à son forum pour apporter leurs idées et leurs perspectives aux problèmes que connaît la musique aujourd’hui.

Pour cette année 2009, le CIM tiendra sa 33ème assemblée générale les 15 et 16 octobre pour discuter à huit clos des questions afférentes au Conseil

Ce forum offrira la plateforme idoine pour échanger les connaissances et les expériences dans le domaine de la musique, pour bâtir un avenir meilleur pour la musique.

Il mettra l’accent sur cinq thèmes que le CIM considère d’une importance majeure.Le premier thème, portant sur la diversité culturelle se penchera, à ce propos, sur la mise en oeuvre de la convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et notamment de ses objectifs visant à soutenir la diversité culturelle à l’intérieur de frontières nationales, le développement culturel en particulier dans les pays en voie de développement et les échanges culturels.

Les participants se pencheront, dans un deuxième volet portant sur « le changement de paradigmes dans les politiques culturelles », sur les dernières tendances de la politique en matière de la culture et de la musique, plus spécifiquement en Tunisie, en Europe et en Afrique.

Dans le troisième axe portant sur la créativité et l’innovation dans la distribution de la musique, les participants poursuivront le débat entamé au 2ème forum mondial sur la musique à Pékin, tout en mettant l’accent sur les nouvelles évolutions dans la distribution numérique.

Le thème consacré à l’éducation musicale explorera de près l’éducation musicale à l’échelle mondiale alors que le dernier axe s’articulera autour des défis pour la musique savante à travers le monde et qui a pour but de dresser un état des lieux de la musique savante dans différentes régions du monde.

Le forum mondial offrira, par ailleurs, l’occasion de se pencher sur les convergences en faisant la distinction entre musique tunisienne et musiques en Tunisie.

Source : french.news.cn

Voir l’article complet sur le Forum

forum

Forum TunisieChat Tunisien

Lancement de huit grands projets dans les régions

Six groupes importants investissent à l’intérieur du pays

Signe d’un dynamisme industriel, dopé par un système incitatif à l’investissement, huit grands projets industriels ont été lancés fin 2008-début 2009 dans plusieurs régions de la Tunisie profonde, au cœur d’une conjoncture marquée par la crise.

L’activité de fabrication de faisceaux de câbles pour automobiles détient la palme de l’investissement. Ce secteur attire les plus grands financements. C’est ainsi que six groupes importants y ont investi dans les régions de l’intérieur : Béja, Gafsa, Siliana, Jendouba, Kairouan et Kasserine.

Il s’agit, selon l’Agence de promotion de l’industrie (API), du groupe austro-suisse «Kromberg & Schubert» qui s’est implanté dans la zone industrielle de Béja-Nord pour un investissement de 43,29 millions de dinars (MD), avec une création de 1.600 emplois sur les 4.000 postes prévus.

Le japonais « Yazaki Tunisia Sarl» s’est installé dans la zone industrielle «El Aguila» (Gafsa) avec un investissement prévu de 42 MD dont 9,3 MD déjà réalisés. La création d’emplois prévue est de l’ordre de 3.000 postes (599 réalisés).

Son compatriote «Somitomo Electric Bordnetze» s’est établi dans la zone industrielle de Boussalem (Jendouba) avec un investissement prévu de 12,75 MD dont 5 MD déjà réalisés et une création potentielle de 300 postes d’emploi.

Toujours dans cette même branche d’activité, le groupe allemand «Coroplast Tunisia Sarl» prévoit un investissement de 31,7 MD dans la zone industrielle du Kef, avec une création prévisionnelle de 1.923 emplois.

Le groupe de la même nationalité «Draxlmaier» a créé la société «Système automobile et technique de Siliana» et choisi la zone industrielle dans cette région pour y investir 26 MD pour une création d’emplois de 1.650.

Le sixième groupe, le sud-coréen «Yura Corporation», actif dans la fabrication des fils et câbles isolés, s’est fixé dans la zone industrielle au niveau de la «route de Tunis-Kairouan» avec un investissement prévu de 25 MDT et des emplois de l’ordre de 3.500 postes.

Dans le domaine de la fabrication de chaussures, un investissement important —98 MD — a été effectué par le groupe «Ritun» de nationalité suisse et allemande. Ce dernier est en train d’installer une usine dans la zone Aïn Soltane-El Alam (Sbikha-Kairouan). Le financement déjà décaissé est de l’ordre de 43 MD avec des créations d’emplois prévues de 4.200.

S’agissant du secteur textile, Benetton Manufacturing Tunisia Sarl (Pays-Bas 99% et Luxembourg 1%) a créé une plateforme de textile dans la zone industrielle rue de Tela Kasserine. Le groupe prévoit un investissement de 4,4 MDT (80 emplois).

Source : www.lapresse.tn

Voir l’article complet sur le Forum

forum

Forum TunisieChat Tunisien