Tunisie : Classement : La France classée 8ème en matière... - Tunisie

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Classement : La France classée 8ème en matière...

#1 L'utilisateur est hors-ligne   foufa79 Icône

  • artiste journaliste facebookienne de matunisie
  • PipPipPipPipPip
  • Groupe : Membre VIP
  • Messages : 4 362
  • Inscrit(e) : 12/06/2009

Posté mardi 06 octobre 2009 à 13:12

Image IPB

Selon le classement de l'Indice de développement humain, livré ce lundi sur la qualité de la vie présente dans les différents pays du monde, la France prend la 8ème place. A la tête de la liste on trouve la Norvège suivi par l'Australie et l'Islande.

Le Niger, l'Afghanistan et la Sierra Leone ont les IDH les plus faibles et ferment donc la marche. Parmi les différences les plus significatives, on retrouve l'espérance de vie qui au Niger est de 50 ans, soit trente années de moins qu'en Norvège.

On retrouve les Japonais en tête avec une espérance de vie moyenne avec 82,7 ans. L'Afghanistan ferme la marche avec 43,6 ans. Autre chiffre frappant, pour chaque dollar gagné par un Nigérien, un Norvégien en gagne 85.

Les rapports du Programme des Nations unies pour le développement ont ceci de particulier qu'ils sont toujours publiés avec deux années de décalage. Le rapport 2007 vient d'être publié ce lundi (05 octobre 2009) et ne prend donc pas en compte la crise économique internationale de l'automne 2008.

L'exemple de l'Islande, 3ème de ce classement et pourtant en pleine récession économique en 2009 avec une croissance en recul probable de 9%, est caractéristique du décalage qu'il peut y avoir entre la publication du rapport et la date de ses données.

Remis dans leur contexte, ces informations restent néanmoins les plus pertinentes pour mesurer le développement d'un pays, non pas uniquement en termes économiques comme cela peut être le cas avec le Produit intérieur brut, mais en tenant compte du taux d'alphabétisation, de l'espérance de vie à la naissance et du niveau de vie.


Source : tendancemag

"Sans la musique, la vie serait une erreur"
Friedrich Nietzsche


Image IPB


Please don't stop the music !!!
0

#2 L'utilisateur est hors-ligne   dounia Icône

  • Membre VIP
  • PipPipPipPipPip
  • Groupe : Membre VIP
  • Messages : 1 365
  • Inscrit(e) : 14/03/2009

Posté mardi 06 octobre 2009 à 15:03

Ben et la tunisie alors et nous pas un mot sur ça!!!! bon voila alors!!!! :rofl:

L’Algérie a perdu 4 places au classement mondial de l’indice dudéveloppement humain, passant de la 100e place, en 2008, à la 104e en2009, lit-on dans le rapport du Programme des Nations unies pour leDéveloppement (PNUD) publié hier. C’est ainsi que l’Algérie est classéeparmi les pays dont le développement humain est qualifié de « moyen ».Ce classement implique un total de 182 pays, répartis selon le niveaudu développement humain (très élevé, élevé, moyen et faible). L’Algérieest devancée surtout par la Tunisie classée 98e, le Liban (83e), leGabon (103e) et la Jordanie (96e). L’indice du développement humain(IDH) du PNUD va au-delà du PIB et offre une définition plus large dubien-être de l’individu. Ainsi, malgré les plans gouvernementauxdestinés à soutenir la croissance et le développement, l’Algérierétrograde à la 104e sur le baromètre du développement humain.



L’IDHest une mesure composite faisant intervenir trois dimensions dudéveloppement humain : vivre une vie longue et en bonne santé (mesuréepar l’espérance de vie) ; recevoir une éducation (mesurée parl’alphabétisation des adultes et taux brut de scolarisation) et avoirun niveau de vie décent (mesuré par l’achat de parité de pouvoird’achat, revenu). Le PNUD fait remarquer que l’IDH n’inclut pasd’autres « indicateurs importants tels que le sexe ou l’inégalité desrevenus ni d’autres notions comme le respect des droits de l’homme etdes libertés politiques ». Cependant, l’indice de développement humain« fournit un prisme élargi pour l’affichage du progrès humain et larelation complexe entre revenu et bien-être ». Entre 1985 et 2007,l’IDH de l’Algérie a augmenté de 0,83% par an, passant de 0,628 à 0,754aujourd’hui. Cet indice n’est pas calculé seulement sur la base del’indicateur espérance de vie, le taux d’alphabétisation des adultes de15 ans et plus, le taux brut de scolarisation et PIB par habitant, ilinclut d’autres paramètres liés aussi à la pauvreté et la disparitéentre les deux sexes.

Le classement mondial de développement humain inclut donc l’indicede pauvreté humaine (IPH) pour chaque pays et se concentre sur laproportion de personnes vivant sous un certain seuil. Pour l’Algérie,cet indice de pauvreté humaine est de 17,5% et classe le pays 71e surun total de 135 pour lesquels l’indice a été calculé. L’IPH est unemesure qui concerne aussi l’accès aux soins à travers le calcul de laproportion de personnes qui décèdent avant ou à l’âge de 40 ans. Pourcet indicateur, l’Algérie arrive à la 63e place parmi les pays pourlesquels cet indice a été calculé. C’est dire que la pauvreté continueà sévir en Algérie, un pays trahi par le paradoxe Etat riche/peuplepauvre. Concernant le taux d’analphabétisme des adultes (15 ans etplus), l’Algérie est classée 104e, tandis que l’indicateur de l’accès àune source d’eau propre (améliorée) classe le pays à la 86e place. LePNUD a calculé pour l’Algérie aussi le taux de l’implication de lafemme et la disparité entre les deux sexes. Cet indicateur placel’Algérie dans la 110e case du classement mondial. La disparité entermes d’alphabétisation des adultes, à titre d’exemple, classel’Algérie 113e. L’Algérie occupe aussi la 105e place sur 109 pays pourlesquels la mesure de l’autonomisation des femmes (IPF) est calculée.Cette mesure indique si les femmes prennent une part active à la vieéconomique et politique (des femmes parlementaires, hautsfonctionnaires et gestionnaires, des travailleuses professionnelles ettechniques). Cet indice suit aussi la disparité entre les sexes dans lerevenu. Si l’on se réfère au dernier rapport du PNUD pour 2009,l’Algérie a un taux d’émigration de 6,2%. Le continent de destinationpour les migrants en provenance d’Algérie est l’Europe avec 81,6% desémigrés qui y vivent. En 2007, les Algériens établis à l’étranger onttransféré 2,12 millions de dollars vers l’Algérie, selon le PNUD, unchiffre qui demeure insignifiant en comparaison avec les fondstransférés par les Marocains, à titre indicatif.



Par Ali Titouche.www.elwatan.com


"Le propre de la médiocrité est de se croire supérieur"
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet