Libye : Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté la résolution en faveur du recours à la force

Feu vert de l’ONU au recours à la force en LIbye pour stopper Kadhafi.

La résolution adoptée ce jeudi 17 mars par le Conseil de l’ONU autorise « toutes les mesures nécessaires » pour protéger les civils et imposer un cessez-le-feu à l’armée libyenne. Le texte a été adopté par 10 voix sur les 15 membres du Conseil de sécurité. La Chine et la Russie se sont abstenues mais n’ont pas utilisé leur veto pour bloquer le texte.

Alors que Mouammar Kadhafi a annoncé un assaut contre la ville de Benghazi, fief des rebelles, le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, a averti qu’il n’y avait plus beaucoup de temps pour intervenir. « C’est peut-être une question d’heures », a-t-il lancé.

La France avait auparavant annoncé des frappes aériennes dès l’adoption de la résolution.

Une révolte sans précédent contre le régime de Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis près de 42 ans, a éclaté à la mi-février dans le pays.

Après avoir repris plusieurs villes de l’Est aux insurgés ces derniers jours, les forces loyales au colonel Kadhafi sont « aux portes » de Benghazi, avait indiqué plus tôt la télévision officielle.

Dans un message sonore adressé aux habitants de Benghazi et retransmis par la télévision libyenne, le colonel kadhafi a annoncé jeudi une offensive « dès ce soir » contre Benghazi, fief des insurgés.

« La décision a été prise. Préparez-vous, nous arrivons dès ce soir », a déclaré le leader libyen. « Il faut en finir avec cette mascarade », a t-il dit.

La joie à Benghazi après l’annonce de la décision de l’ONU

Dans un discours sur al-Jamahiriya TV, la télévision libyenne, Mouammar Kadhafi avait avertit la France si elle intervenait:

http://www.facebook.com/video/video.php?v=1855526197527&oid=56890093641&comments

kadhafi
kadhafi

Libye
Libye


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *