Prix Nobel de médicine pour la protection des chromosomes

Le prix Nobel 2009 de médecine et de physiologie a été remis cematin à trois scientifiques américains -Elizabeth Blackburn, CarolGreider et Jack Szostak- pour la découverte du mécanisme de protectionde nos chromosomes par les télomères.
A posté une image

Elizabeth Blackburn, Carol Greider et Jack Szostak (de gauche à droite). (Gerbil/ Harvard medical school)

Leprix Nobel de médecine et de physiologie a été remis par l’assemblée del’Institut Karolinska à trois scientifiques américains –deux femmes etun homme- pour la découverte du mécanisme de protection de noschromosomes par les télomères.

Les lauréats sont Elizabeth Blackburn (Université de Californie, San Francisco), Carol Greider (Ecole de médecine de l’Université John Hopkins, Baltimore) et Jack Szostak (Massachusetts General Hospital de Boston, affilié à l’Institut médical Howard Hughes).

Ces trois scientifiques «ont résolu un problème majeur posé enbiologie» explique le comité Nobel de l’Institut Karolinska de Suèdedans son communiqué : «comment les chromosomes peuvent être copiés dansleur intégralité lors de la division des cellules et comment ils sontprotégés contre la dégradation». Les chromosomes, dépositaires de notrematériel génétique, sont ‘coiffés’ à chaque extrémité par les télomères(du grec telos qui signifie ‘fin’).

Elizabeth Blackburn et Jack Szostak ont découvert que la séquence d’ADNprésente dans ces télomères, séquence unique répétée plusieurs fois,protégeait les chromosomes. Carol Greider et Elizabeth Blackburn ontidentifié un acteur essentiel de ce processus: la télomérase. Au boutdu chromosome, cette enzyme fabrique la séquence d’ADN protectrice.Sans télomérase, le chromosome raccourcit à chaque fois qu’il est copiélors de la division cellulaire.

Les télomères jouent donc un rôle crucial dans le vieillissement de lacellule : plus la télomérase est active, plus la cellule reste ‘jeune’.Les cellules cancéreuses en sont un exemple, puisqu’elles sontquasiment éternelles et peuvent donc se diviser sans s’abîmer. Al’inverse certaines maladies héréditaires sont liées à desdysfonctionnements de la télomérase qui aboutissent à des dégradationscellulaires.

Les lauréats
Née en 1948 en Tasmanie (Australie), Elizabeth Blackburn a poursuivises études à Melbourne, puis à Cambridge en Grande-Bretagne et à Yaleaux États-Unis (elle a la double nationalité australienne etaméricaine). Depuis 1990 elle enseigne à San Francisco (université deCalifornie).

Carol Greider est née en 1961 à San Diego, en Californie, où elle amené ses études. Elizabeth Blackburn fut sa directrice de thèse àBerkeley.

Jack Szostak, citoyen américain, est né en 1952 à Londres et a grandien Grande-Bretagne et au Canada. Il a obtenu sa thèse à la CornellUniversity à Ithaca (Etat de New York) et il est actuellementprofesseur de génétique au Massachusetts General Hospital (Boston).

C.D.
Sciences-et-Avenir.com
05/10/09

Dommage pour le professeur Pr. Habiba Chaabouni, on aurait aimé ça aurait donné un bon coup de fouet au monde entier et surtout au monde arabes masculin :D!!!! good luck pour elle pour d’autre prix !!!! :good:

Voir l’article complet sur le Forum

forum

Forum TunisieChat Tunisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *