L’aéroport «Enfidha-Zine El Abidine Ben Ali», opérationnel en novembre 2009

A posté une image

L’Aéroport «Enfidha Zine El Abidine Ben Ali», dont la capacité d’accueil s’élève, dans une première étape, à 5 millions de voyageurs par an, entrera en service en novembre 2009. Ce projet grandiose, dont le démarrage des travaux de réalisation a été ordonné par le chef de l’Etat, le 24 juillet 2007, ne manquera pas de concrétiser l’ambition de la Tunisie de devenir un centre international de commerce et de services. L’aéroport dont la capacité d’accueil devrait atteindre, dans sa phase ultime, 20 millions de voyageurs, jouera un rôle de premier plan dans l’impulsion du développement, l’amélioration de la logistique du transport et son corollaire celle de la compétitivité de l’économie nationale.

Le projet est également d’une grande importance eu égard aux défis auxquels est confronté le secteur du transport aérien à l’échelle internationale, notamment, avec la libéralisation des services du transport et l’application de la politique du ciel ouvert ou open sky.

Le président de la République avait souligné, dans son discours prononcé à l’ouverture de la campagne électorale pour les élections présidentielles et législatives de 2009, que la Tunisie s’apprête à faire face aux nouvelles exigences de l’ouverture totale, dans deux ans, de son espace aérien.

La réalisation de cet aéroport vient aussi concrétiser le 19ème point du programme présidentiel du chef de l’Etat pour la période 2009-2014 « une infrastructure de base et de communication moderne et conforme aux normes internationales».

Sa création dans la région du centre-est (à 75 km de la capitale et 40 km des villes de Sousse et Hammamet), a été décidée suite à la réalisation d’une étude stratégique relative à l’élaboration d’un plan directeur des aéroports tunisiens à l’horizon 2020.

L’étude a fait ressortir le besoin de réaliser un nouvel aéroport dans cette région pour y booster la dynamique de développement et absorber le trafic du transport aérien destiné aux zones touristiques du Sahel et du Cap Bon.

L’Aéroport d’une superficie de 5700 hectares sera la porte d’accès aux zones touristiques prisées telles que celles de Hammamet, Nabeul et Sousse.

La construction et l’exploitation de l’Aéroport ont été confiées à l’opérateur turc « TAV Airport holding » dans le cadre d’un accord de concession. Ce choix décidé après le lancement d’un appel d’offres international vient concrétiser la stratégie de l’Etat visant à encourager l’investissement privé dans le financement et l’exploitation des projets d’infrastructure aéroportuaire.

Coût de réalisation estimé à 800 millions de dinars

Le nouvel aéroport, dont le coût de réalisation s’élève à 800 millions de dinars, sera doté d’équipements de pointe de navigation aérienne et sera exploité conformément aux normes internationales de sécurité et d’efficience. Concernant son architecture, l’aéroport Enfidha est conçu sous forme de carré retourné dont la pointe est dirigée vers les pistes d’atterrissage et couvert par ailleurs d’une toiture légère reflétant un air futuriste sous forme d’ailes géantes.

Sa façade vitrée permettra de voir, en toute clarté, l’ensemble des espaces de l’aérogare. C’est, en quelque sorte, un mariage des architectures moderne et traditionnelle spécifique à la Tunisie. L’espace couvert de l’aérogare s’étale sur une superficie de 75 000 m2 et parmi les principales autres composantes de l’aéroport, il y a lieu de citer une piste d’atterrissage de 3300 m, 32 hangars, 18 passerelles mécaniques,une tour de contrôle de 85m de haut et un parking d’une capacité d’accueil de 120 bus et 500 voitures.Le nouvel aéroport porte à 9 le nombre des aéroports tunisiens.

Il s’agit de l’aéroport Tunis-Carthage d’une capacité d’accueil de 5 millions de voyageurs par an, l’Aéroport de Djerba-Zarzis (4 millions 500 mille voyageurs),l’aéroport de Monastir Habib Bourguiba (3 millions 500 mille voyageurs), l’aéroport de Sfax-Tina (500 mille voyageurs), l’aéroport 7novembre- Tabarka (250 000 voyageurs), l’aéroport Tozeur-Nefta (400 000voyageurs), l’aéroport de Gafsa-Ksar (200 000 voyageurs) et l’aéroport Gabès- Matmata (200 000 voyageurs).

La capacité d’accueil de l’ensemble de ces aéroports a été portée à 14 millions 400 mille voyageurs par an au cours des dernières années, soit environ 110 000voyages.

Source : TAP

Voir l’article complet sur le Forum

forum

Forum TunisieChat Tunisien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *