Les portes tunisiennes

En bois naturel, rouges, vertes, jaunes mais surtout bleues, les magnifiques portes des maisons tunisiennes sont présentes partout en Tunisie avec leurs deux vantaux sous une voûte arrondie qui est parfois soutenue par des colonnes ouvragées. Elles ne peuvent laisser indifférent avec leur décoration faite de signes et de symboles. Les clous sont assemblés pour former des motifs géométriques ou « porte bonheur », tel le poisson ou la main de Fatma très souvent présents et restent le plus joli décors des rues Tunisiennes.

porte-tunisienneCe n’est pas un hasard si la porte d’entrée est traditionnellement basse, cela oblige l’invité à s’incliner et marquer ainsi son respect pour les lieux et les occupants. La coutume veut également que les portes aient trois anneaux de fer, utilisés comme « sonnette », elles permettent selon la tonalité émise de savoir qui se présente à l’entrée et par là même qui peut ainsi accueillir le visiteur.

En effet la poignée en haut à gauche destinée aux invités, aux amis ou à la famille, celle en haut à droite, est réservée au maître de maison, et enfin, la petite poignée en bas à droite est celle des enfants et de la femme
Elles nous révèlent leur mystère comme une frontières entre l’intérieur et l’extérieur, comme une ouverture vers un ailleurs,un monde meilleur, qui pourrait bien être celui que nous promet « La Porte du Paradis », porte de l’espoir en une vie éternelle.

porte-tunisienne-2porte-tunisienne-3

Sidi Bou Said

Situé à quelques kilomètres de Tunis, le village de Sidi Bou Saïd fut érigée au XIIIè siècle en hommage à Abdou Saïd, saint homme qui s’était retiré à cet endroit. Village pittoresque à souhait, Sidi Bou Saïd offre l’exemple d’une synthèse parfaite d’architectures arabe et andalouse qui lui valu d’être le séjour de peintres et d ‘écrivains tels que Colette, Flaubert et Simone de Beauvoir. Aujourd’hui, Sidi Bou Said attire les touristes qui aiment à se perdre dans ses ruelles étroites et tortueuses qui gravissent la colline dans une alchimie magique de couleurs et de parfums.

Sidi Bou Said
Sidi Bou Said

Les couleurs : rien d’autre que le blanc aveuglant des murs et le célèbre bleu des portes et des fenêtres des maison traditionnelles qui, à l’étage portent en saillie des balcons clos en bois sculpté à jour : les moucharabieh qui permettaient aux femmes de voir sans être vues.

Les parfums : le jasmin qui fin mai commence à embaumer l’air des ruelles où triomphent les bougainvilliers qui incendient les murs de leurs cascades flamboyantes.

Personne ne quitte le village sans s’être assis à la table de l’un de ses incontournables cafés Tunisiens : le café des Nattes, si souvent immortalisé en peinture et en photos et le café Sidi Chébaâne d’ou l’on profite, en terrasse, d’une vue imprenable sur le golf de Tunis.

Le café des Nattes

Café Sidi-Bou-Said

Découvrez des informations sur les hotels et restaurants de Sidi Bou Said sur le forum Tunisie

Les tapis de Kairouan

Les princes aghlabides, au IX ème siècle, en versant au trésor de Bagdad une partie de leur redevance annuelle en tapis, témoignent de la renommée des tapis tunisiens. Mais c’est l’introduction, au XIX ème siècle, de la technique du point noué, ou nœud de Gördes, qui donna au tapis de Kairouan une nouvelle impulsion. Le nœud dit de « Gördes » est le point de base du tapis de kairouan. Passé entre deux files de chaîne, le brin de laine les contourne l’un après l’autre, puis ressort sous la boucle ainsi formée. Le nœud est alors serré et le fil coupé à la longueur désirée. Deux ou trois rangs de fils de trame tissés séparent chaque rang de points noués.

Selon la tradition, Kemla, fille du gouverneur turc de la ville, aurait appris aux femmes de Kairouan à employer ce point sur leurs métiers verticaux. Copie supposée des premières créations de Kemla, le Kairouan classique révèle des inspirations orientales tant dans son décor que dans ses couleurs, aux dominantes rouges, bleues et vertes. Le Kairouan classique est composé de bandes d’encadrement qui délimitent un rectangle occupé par un médaillon central de forme hexagonale. Aujourd‘hui, motifs et couleurs varient à l’infini.

Découvrez d’autres articles sur l’artisanat Tunisien dans le forum arts tunisiens



Matmata

Matmata un lieux a découvrir lors de vos vacances dans le sud Tunisien.

Matmata est un site surprenant ou l’essentiel de l’habitat est enfoui sous terre, creusé dans des roches tendres ce qui permettait d’augmenter les pièces au fur et à mesure que la famille s’agrandissait. Le site parsemé ça et là de minuscules touffes de palmiers et de quelques bâtiments construits en dur, troué d’excavations habitées, a un aspect lunaire.

C’est Matmata où, selon un proverbe, « les vivants vivent sous les morts ». Par un tunnel, on accède à une cour en forme de puits circulaire, sur laquelle ouvrent les dépendances et, sur un ou deux niveaux, les chambres creusées latéralement.

La maison matmatienne est creusée en profondeur : les pièces sont isothermes, chaudes en hiver et fraîches l’ été. Le mobilier traditionnel est constitué de sculptures en plâtre montées sur des hampes de palme.

Dans ces intérieurs feutrés, les femmes passent des heures devant leur métier à tisser vertical d’apparence rudimentaire, mais elles excellent dans le tissage de splendides drapé et de châles de laine teints, ou tissés de motifs géométriques.

La langue arabe et la langue tunisienne

Les différences dans la langue Arabe.

Trois grandes sortes de langue arabe : L’arabe classique, l’arabe simplifié surtout utilisé par les médias et l’arabe dialectal, mais seul l’arabe classique ( aussi appelé arabe littéraire) est enseigné dès le primaire, ce qui constitue pour la population même arabophone, une seconde langue car l’arabe dialectal demeure la seule langue spontanée qui est pratiquée en famille, avec les intimes ou dans les loisirs.

La langue Arabe dans le monde.

Cela signifie que l’apprentissage de l’arabe à l’école est un moyen de valorisation sociale puisque sur 200 millions d’arabophones, seuls 40 millions connaissent l’arabe classique, de plus, l’élite arabophone est le plus souvent bilingue, elle parle soit le francais soit l’anglais. De plus l’arabe classique n’a pas encore réussi à se moderniser complètement et reste fortement dépendante de l’anglais et du français.

Toutefois, la force de l’islam dans le monde assure une extension de l’arabe comme langue seconde dans tous les pays où vivent de nombreux musulmans, contribuant ainsi à une certaine unité idéologique du monde arabe car elle reste la langue officielle de 23 pays ou parfois des mesures politiques ont été nécessaires pour renforcer le statut politique de cette langue qui s’était parfois trouvé en état de subordination. Ce fut le cas au Maroc et en Tunisie.

Découvrez des sujets sur la langue Tunisienne et si vous le souhaitez vous pouvez partager vos connaissances sur le forum.

Les sujets du Forum Tunisie

LES MOTS

Des mots francais traduits en tunisien.

LES EXPRESSIONS TUNISIENNES

Les expressions tunisiennes traduites en français.
LES MOTS DOUX

Traduction des mots doux du français en tunisien.
Et encore plus de sujets sur la langue Tunisienne en cliquant sur les liens ci-dessous :

Tunisie ecrit en Arabe
Tunisie ecrit en Arabe