Tunisie : Le café - Tunisie

Aller au contenu

Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

Le café Une drogue douce

Posté vendredi 10 avril 2009 à 11:50 (#1) L'utilisateur est hors-ligne   its-me 

  • Méga Modératrice Premium
  • PipPipPipPipPip
  • Voir le blog
  • Voir la galerie
  • Groupe : Membre
  • Messages : 3767
  • Inscrit(e) : 15/12/2008
  • Sexe:Female
  • Lieu:je cherche encore
  • Interets:Savoir profiter du moment présent, savoir vivre pleinement chaque instant et ne pas uniquement penser aux jours à venir, voilà un défi à relever dès maintenant ! CARPE DIEM

 

Étant moi même une "cafeinophile" et que la notion de "consommer avec modération" ne s'applique pas au café, je voulais faire des recherches et vous faire part de ce que j'ai trouvé sur le café, question de voir ensemble ce que cette drogue si délicieuse est capable de faire à notre organisme avec ou sans modération.


La nature du plaisir que nous procure le café:

Pendant de nombreuses années, les comportementalistes ont cru que le plaisir était une notion vide de sens, mais au fur et à mesure de la découverte de facteurs biologiques comme les récepteurs du plaisir, les psychologues ont cherché à expliquer le plaisir comme une récompense.
Toutefois, les seuls principes du comportementalisme ne semblent pas cadrer avec la façon dont cette boisson, consommée dans les cafés, sert d'outil social depuis 450 ans ou plus. Le système humain de récompense répond certainement à l'administration de caféine mais pour obtenir une véritable stimulation psychologique et du plaisir, il faut boire une tasse de café. Quel hédoniste irait trouver du plaisir dans une tasse de sulfate de caféine et d'eau chaude !.

L'existence de différents types de grains de café provenant d'Amérique du Sud, d'Afrique, d'Inde, du Moyen-Orient et d'Amérique centrale, avec les rituels de la torréfaction, de la mouture et du service, soulignent la contribution de nos sens en nous procurant le plaisir de boire du café. Tout ce que nous voyons, sentons et goûtons contribue à faire du plaisir de boire du café une expérience dont la somme est souvent nettement supérieure à la somme de ses composants. Ajoutez à ces jugements sensoriels l'expérience préalable que nous avons de la dégustation du café, à savoir nos attentes, et il n'est pas difficile de comprendre la vaste gamme des réactions de nos amis et collègues devant une solution similaire de caféine.


les bienfaits et les effets secondaires du café.

Stimulant
(d'un point de vue chimique : reposerait sur le blocage de l'adénosine), stimulation de la concentration, augmentation de la mémorisation ou de l'association d'idées (créativité), stimulation positive sur l'état d'esprit, anti-oxydant, effet anti-bactérien, vasoconstricteur, protecteur du foie, diurétique.

Indications du café :
Fatigue, migraines (seul ou en association avec un anti-douleur), mal de tête (seul ou en association avec un anti-douleur), courbatures, problème de mémoire (effet ne semble pas encore prouvé), caries (en prévention), diabète (en prévention), maladie de Parkinson (en prévention, diminuerait de 80% le risque de développer une maladie de Parkinson), cancer du foie (en prévention), cancer du côlon (en prévention, réduirait de 25% le risque de développer un cancer du colon), cancer du col de l'utérus (selon une étude à TOKYO - Les femmes qui boivent beaucoup de café pourraient avoir moins de risques de développer un cancer du col de l'utérus. Il faut pour cela boire plus de trois tasses par jour), protection du foie en cas d'alcoolisme (en prévention), mauvaise humeur (humeur dépressive).

Effets secondaires du café :
excitation, nervosité, troubles du sommeil, troubles de l'érection (à haute dose, avec la prise d'environ 10 à 12 cafés par jour), hallucinations (à haute dose, plus de 7 cafés par jour), problèmes dans l'absorption métabolique de certains minéraux, déshydratation, angoisse ou peur, problèmes cardiaques, incontinence (surtout chez la femme) dépendance (drogue, risque de pharmacodépendance par augmentation du nombre de récepteurs à l'adénosine), troubles digestifs notamment au niveau de l'estomac, installation d'un phénomène de tolérance, chez les enfants (taux de caféine surtout dans les sodas) possible développement d'une hyperactivité.

Contre-indication du café :
troubles cardiaques, sport intensif (diminuerait l'oxygénation), grossesse ( il ne s'agit pas d'une contre-indication absolue mais il est préférable d'éviter le café toutefois), ostéoporose, troubles du sommeil.


Pour ma part, je suis capable d'enchainer 3 cafés dans une soirée avec des potes, sans compter les cafés de la journée (toujours sans sucre) et vous?






Image IPB
0

Posté vendredi 10 avril 2009 à 12:04 (#2) L'utilisateur est hors-ligne   Dioxane 

  • Hotesse d'accueil sublimissime
  • PipPipPipPipPip
  • Groupe : Membre
  • Messages : 1318
  • Inscrit(e) : 05/03/2009
  • Sexe:Female
  • Lieu:l'univers

je prends souvent des tablettes de caféine pour les nuits blanches quand je cherche l'effet .

mais un café avec une belle ambiance est un vrai plaisir .

Küss dich selbst .. blute Farben.. greif nach Licht.. worauf warten...
0

Posté vendredi 10 avril 2009 à 13:17 (#3) L'utilisateur est hors-ligne   Ulysse 

  • Captain M
  • PipPipPipPipPip
  • Groupe : Membre
  • Messages : 1306
  • Inscrit(e) : 07/03/2009
  • Sexe:Female
  • Lieu:Tunisie

Voir le messageits-me, le Apr 10 2009, 12:50, dit :

Étant moi même une "cafeinophile" et que la notion de "consommer avec modération" ne s'applique pas au café, je voulais faire des recherches et vous faire part de ce que j'ai trouvé sur le café, question de voir ensemble ce que cette drogue si délicieuse est capable de faire à notre organisme avec ou sans modération.

Effets secondaires du café :
excitation, nervosité, troubles du sommeil, troubles de l'érection (à haute dose, avec la prise d'environ 10 à 12 cafés par jour), hallucinations (à haute dose, plus de 7 cafés par jour), problèmes dans l'absorption métabolique de certains minéraux, déshydratation, angoisse ou peur, problèmes cardiaques, incontinence (surtout chez la femme) dépendance (drogue, risque de pharmacodépendance par augmentation du nombre de récepteurs à l'adénosine), troubles digestifs notamment au niveau de l'estomac, installation d'un phénomène de tolérance, chez les enfants (taux de caféine surtout dans les sodas) possible développement d'une hyperactivité.

Pour ma part, je suis capable d'enchainer 3 cafés dans une soirée avec des potes, sans compter les cafés de la journée (toujours sans sucre) et vous?


Ceci explique cela (hallucinations)! :rofl:

Moi je ne bois qu'un seul café non-sucré par jour, si j'en bois plus je commence à avoir les mains qui tremblent, et je ne me sens pas bien.
Si j'ai besoin d'un stimulant, lorsque j'anime des groupes par exemple (qui ont souvent lieu tard le soir en plus), je bois du Coca. En plus, quand j'anime je n'arrive pas à manger, donc ça me donne une dose de sucre bien utile.
0

Posté vendredi 10 avril 2009 à 15:24 (#4) L'utilisateur est hors-ligne   nidhalgo 

  • Membre VIP
  • PipPipPipPipPip
  • Voir la galerie
  • Groupe : Banni
  • Messages : 3698
  • Inscrit(e) : 02/01/2009
  • Sexe:Male

Si je ne bois pas au moins 4 espressos doubles (express allongé) pendant la journée, je me sens extrêmement fatigué...
0

Posté vendredi 10 avril 2009 à 23:08 (#5) L'utilisateur est hors-ligne   ayem 

  • Membre avancé
  • PipPipPip
  • Groupe : Membre
  • Messages : 332
  • Inscrit(e) : 24/03/2009
  • Sexe:Female
  • Lieu:tunisie

 

Merci its-me pour ces informations Je ne peux pas passer un long journee sans boire le cafee 2 ou 3 fois c'est l'habitude :clapping:
Image IPB
0

Partager ce sujet :


Page 1 sur 1
  • Vous ne pouvez pas commencer un sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet


1 utilisateur(s) en train de lire ce sujet
0 members, 1 guests, 0 anonymous users

IPB Skins - Tunisie -

Thème et langage