Jendouba : Importants projets pour le développement de l’écotourisme

A posté une image

Une nouvelle tendance prend de plus en plus de place pour le tourisme tunisien : le tourisme écolo.

De nouveaux projets se mettent en place pour répondre à ce nouveau besoin.
A Jendouba, des travaux sont en cours pour l’aménagement d’un circuit d’écotourisme partant de Tabarka jusqu’au parc national d’El Feyja, en passant par Aïn Draham, Hammam-Bourguiba, la Maison de l’artisanat de Fernana, les zones archéologiques de Bulla Regia et Chemtou et les barrages de la région.
Le coût global de ce projet est de 150 mille dinars.

D’autres projets sont menés dans la région, consistant, notamment, en la protection de l’écosystème à Chéhid (délégation de Ghardimaou) à travers la création de pépinières de plantes naturelles et de rosiers, l’aménagement de parcs publics, le compostage de feuilles d’arbres forestiers et l’installation de relais dans le Parc national d’El Feyja.

A cet effet, la direction des forêts a réservé deux hectares et demi, dans le parc, pour le développement et l’exploitation des services touristiques et écologiques dans le cadre d’une concession d’une durée de cinq ans.
D’autres projets sont envisagés dont l’aménagement d’une réserve naturelle à Bent Ahmed (délégation de Fernana) et d’un parc naturel à Oued Ezzane, à Aïn Draham, outre la création de plusieurs parcs urbains.

La région de Jendouba est l’une des régions prioritaires en matière d’investissement dans les projets écologiques, vu les vertus de son microclimat et ses richesses naturelles loin de toute source de pollution.
En outre, les autorités locales et régionales comptent appliquer le concept « Un village, un produit » pour la valorisation des filières de distillation des huiles essentielles, de fabrication de savon naturel et de production de miel biologique.

Des travaux sont en cours, dans le village de Béni Mtir, pour la réalisation d’un projet éco-touristique composé d’une station thermale, d’unités résidentielles et d’espaces pour les activités sportives et environnementales, moyennant des investissements de six millions de dinars.

Ce projet éco-touristique est composé d’une station thermale (comprenant une unité touristique de santé, un hôtel, un restaurant et un institut de beauté), d’unités résidentielles et d’espaces pour les activités sportives et environnementales.

A ce titre, le projet s’inscrit dans le cadre du tourisme écologique grâce à la présence d’une source d’eau chaude appelée «Hammam Salhine» qui est la plus chaude de Tunisie et l’une des plus chaudes du monde. Elle est connue pour ses vertus curatives des maladies rhumatismales, inflammatoires et épidermiques.

Ce projet ne manquera pas d’impulser le secteur touristique dans le gouvernorat de Jendouba.

Parc d’ El Feyja et préservation de la biodiversité

Il est à rappeler que la région de Jendouba abrite un site naturel important pour la préservation de la biodiversité et la valorisation des ressources naturelles qui est le parc national d’El Feyja (délégation de Ghardimaou).

Le parc comprend une forêt de chênes zen considérée comme la plus belle zènaie en Afrique du Nord. Le sous-bois de la zénaie présente une large panoplie d’espèces médicinales et aromatiques ce qui a rendu le site un terrain propice pour la recherche en phytopharmacie.

Le parc national d’El Feyja est le dernier refuge naturel pour certaines espèces endémiques de Tunisie et d’Afrique du Nord, dont le plus célèbre est le cerf de Berbérie.

L’aspect social au niveau du parc est bien développé. La population a été bien impliquée dans les programmes de gestion du parc.

Source : www.lapresse.tn

suite

Repondre a ce sujet sur le Forum Tunisie