Banques : le groupe financier CIT passe finalement par la case faillite…

Le lundi 2 novembre 2009, à 6h 32 CET Après des mois de suspense, le prêteur américain CIT Groupa finalement déposé son bilan ce week-end… Acteur incontournable dufinancement des PME, CIT Group devient la cinquième plus grossefaillite du pays en termes d’actifs (71 Milliards de Dollars, face à64,9 Mds$ de dettes) après celles de Lehman Brothers (NYSE: LEH – actualité) (2008), Washington Mutual (NYSE: WM – actualité) (2008), WorldCom (2002) et de General Motors (NYSE: GM – actualité) (2008).

Cette mise sous la protection du Chapitre 11 n’est toutefois pas unesurprise : elle a été âprement négociée depuis des semaines par lescréanciers, et devrait être suivie d’une restructuration drastique envue d’une sortie rapide de ce statut. En attendant, la procédure neconcerne que la maison-mère, les agences de CIT et ses filiales pouvantainsi poursuivre leurs activités, précise CIT dans un communiqué.

Après l’accord in extremis, vendredi, du financier Carl Icahn, plus de76% des créanciers soutiennent désormais le plan de restructuration,qui doit encore être approuvé par le tribunal des faillites de NewYork… Ce plan devrait permettre de « réduire l’endettement totald’environ 10 Milliards de dollars, de réduire nettement les besoins enliquidités aux cours des trois prochaines années, d’améliorer lesratios de capitalisation et d’accélérer le retour à la rentabilité »,précise CIT.

L’une des principales conséquences du dépôt de bilan de CIT sera laperte quasi-complète pour le gouvernement américain des 2,3 Milliardsde Dollars qu’il avait injectés dans le groupe dans le cadre du plan desauvetage du secteur bancaire. Quant à l’action CIT Group, qui nevalait plus que 0,72$ vendredi soir, elle ne sera plus cotée à laBourse de New York à compter d’aujourd’hui.

Boursier.com


Voir l’article complet sur le Forum

forum

Forum TunisieVol Tunisie