Réserver un séjour pour Djerba ou Hammamet

Djerba et Hammamet vous ouvre leurs portes ! Alors pourquoi ne pas profitez de ces lieux paradisiaques ? Ayant de forte renommés sur le plan touristique parmi les pays du Maghreb, ces deux villes offrent un cadre de luxe inimaginable aux opulents de la Tunisie et même à quelque touristes. Continuer la lecture de Réserver un séjour pour Djerba ou Hammamet

Faire un break à Djerba pour les vacances

Djerba, île de rêve au sud-est de la Tunisie, est l’endroit idéal pour couper avec votre quotidien. Tour d’horizon avant grand le plongeon.

Des paysages époustouflants

A quelques heures de Paris, l’île surnommée Djerba la Douce est la principale destination touristique de la Tunisie. Et pour cause ! La diversité de ses paysages vous coupera le souffle. Plages de sable blanc, villages pittoresques, sites culturels et historiques, tout est réuni sur cette île de 20 kilomètres sur 20 pour répondre aux attentes de toute la famille.

L’unique ville, Houmt Souq, est riche de monuments historiques et culturels. Ses souks aux mille couleurs ainsi que ses terrasses animées vous feront vivre au rythme tunisien.

Une douceur de vivre incomparable

Plus loin, vous vous laisserez emporter par la magnificence des paysages et la douceur de vivre tellement particulière de cette île. De nombreux forts ponctuent les 125 kilomètres de côtes et ajoutent au cachet de ces paysages marins.

Ne manquez pas Guellalla, un village pittoresque renommé pour sa poterie et ses magnifiques couchers de soleil. Puis, en chemin pour l’île des flamands roses, une véritable aventure vous attend : un bateau de pirates vous emmènera sur cette presqu’île magnifique où vous pourrez déguster huitres et coquilles Saint-Jacques sur des plages blanches infinies.

Pour les amateurs de plongée  Djerba est aussi un vrai paradis. La mer Méditerranée y recèle de vrais trésors, des dauphins aux tortues de mer en passant par un corail multicolore. De nombreux hôtels parsèment l’île vous offrant les différentes possibilités d’hébergements convenant à tout type de budgets.

Ciel bleu clair, maisons blanches éclatantes, villages coquets et arrière-pays ravissant sont sans doute à l’origine du grand succès de Djerba la douce, sans mentionner la gentillesse et l’hospitalité de ses généreux habitants.

Bref, tout est là pour vous faire profiter de vacances inoubliables !

Tunisie : la parole voilée des femmes

tunisienneTunisie : la parole voilée des femmes ( Emission C dans l’air / France 5 )

Elles étaient dans la rue pour faire chuter le président Ben Ali. Aujourd’hui, quelques mois seulement après l’arrivée au pouvoir du parti islamiste Ennahda, les Tunisiennes se mobilisent pour la défense de leurs droits et appellent à la démission de plusieurs membres du gouvernement.

En cause, l’adoption, le 1er août 2012, par la commission droits et libertés de l’Assemblée Nationale Constituante (ANC), de l’article 28. Ce texte stipule que « l’Etat assure la protection des droits de la femme, de ses acquis, sous le principe de complémentarité avec l’homme, au sein de la famille ».

Deux désignations- « complémentarité » et « au sein de la famille » – qui ont provoqué la colère des citoyennes et citoyens tunisiens, des militants des Droits de l’homme ou encore des représentants de la classe politique. Depuis, sur les réseaux sociaux, dans la presse ou la rue, femmes et hommes dénoncent la « régression » engagée par cette commission, majoritairement constituée de membres d’Ennahda.

Ainsi, le 13 août dernier, date anniversaire de la promulgation du Code du statut personnel, un ensemble de lois instaurant l’égalité des sexes dans plusieurs domaines, des milliers de personnes se sont rassemblés à Tunis pour demander le retrait dans la Constitution de ce projet d’article. Et le lendemain, c’est dans la région de Sidi Bouzid, berceau de la révolution de jasmin, que 2 000 opposants au gouvernement ont manifesté à l’occasion d’une grève générale très suivie.

Confronté à une vague de contestation croissante sur plusieurs fronts, le parti islamiste a démenti vouloir s’en prendre aux droits de la femme et estimé que les reproches qui lui sont adressés sont le résultat « de confusion, voire même de provocation et d’exagération ». Le rapporteur de la nouvelle Constitution a lui annoncé que la date d’adoption, fixée par le gouvernement au 23 octobre, pourrait être repoussée à avril 2013, ce qui pourrait amplifier l’incertitude politique qui règne dans le pays.

invités : Souhayr Belhassen – Jean-Yves Moisseron – Mathieu Guidère – Antoine Basbous

Source: France 5